Salviac, un beauf au milieu des faux-culs

“Bon débarras #PierreSalviac. Bravo à #RTL de n’avoir pas tergiversé. Assez des beaufs” R. Bachelot sur twitter

Dans l’infinie quête vers l’élimination du mal, la France, le 9 mai 2012 a fait un grand pas. P. Salviac chroniqueur sur RTL s’est fait lourder. La raison : un tweet sexiste à l’endroit de la future première “dame de France”, journaliste. Archétype du beauf, P. Salviac balance des insanités en croyant faire rire ses lecteurs. Il doit considérer que sa faible gouaille résonne comme du bon sens populaire. Entendre homophobie, sexisme, propos graveleux qui seraient les valeurs les mieux partagées d’une France des terroirs.

V. Moscato en octobre 2011 sur les ondes de RMC déclare après l’affaire DSK que “Non mais sincèrement c’est quoi ça ? Moi, ce que je trouve, c’est que ça va tuer le métier des femmes de chambre. Ils vont mettre dans tous les hôtels du monde des gros barbus, des Maoris, des machins, elles se tuent le boulot elles-mêmes !”, alors que des joueurs anglais proposaient “des baisers australiens” aux femmes de chambre. A l’heure qu’il est le poète Moscato est toujours en poste.

Journaliste, future première dame, femme de ménage. Tout est peut-être là. On pourra bien sûr noter l’empressement de RTL, media éminemment progressiste à purger ce contempteur de la dignité des femmes. Dont on sait qu’elles sont traitées équitablement sur cette antenne mais aussi dans tous les medias hexagonaux.

Or ce qui choque c’est la cible, pas le sujet. Foin de l’anti sexisme dans cette décision, il s’agit de devancer servilement les probables irritations de nouveaux maitres. De se fondre dans ce nouveau paysage et de montrer patte blanche, non pas par des mesures générales sur l’égalité, la dignité, la xénophobie, mais par des sacrifices bien ciblés.

S’il fallait débarrasser des ondes les indignes de la République propageant des propos de haine, de sexisme, de xénophobie, les chaines hexagonales se retrouverait face à un chantier colossal. Un plan social d’ampleur inégalée. En France on est payé et bien payé pour distiller la xénophobie ou le sexisme.

Car il est bon de rappeler que R. Ménard, E. Zemmour et autres I. Rioufol quotidiennement font le tour des plateaux pour y propager peu ou prou les mêmes thèses indignes. Mis au ban très symboliquement et fugitivement pour R. Ménard ou E. Zemmour, ils ont facilement retrouvé des mégaphones : Sexistes, homophobes, xénophobes. Et jusqu’ici sans licenciement, ni même admonestation.

Ainsi, voir le microcosme se lâcher sur un second couteau de la “beaufitude” serait risible, si cela n’était pathétique.

Vogelsong – 10 mai 2012 – Paris

13 réflexions sur “Salviac, un beauf au milieu des faux-culs

  1. ah ben zut , fallait qu’il paye pour tout ça (homophobie etc..) et on peut soupçonner RTL d’avoir attendu le bon moment pour le lourder… après quelques mois d’excès. Une hypothèse comme d’autre non ? et là hop ça tombe à ce moment là, ça aurait pu tomber il y a 15 jours.

    J'aime

  2. Et n’oublions pas Madame Morano qui commentait avec véhémence le loin d’Eva Joly et qui prétendait que quand on est une femme on se doit absolument d’ avoir un brushing et un make-up impeccables… Sexisme quand tu nous tiens…

    J'aime

  3. Merci. Je cherchais justement le nom de ce type qui parlait si élégamment des femmes de chambre, en me posant la même question. D’accord avec vous, si la « compagne » de Hollande n’était pas journaliste et future « 1ère dame », si Salviac s’appelait Zemmour, rien ne se serait passé. En outre, on peut se demander en quoi les tweets de ce monsieur, aussi beaufs soient-ils, regardent la direction de RTL.

    J'aime

  4. « S’il fallait débarrasser des ondes les indignes de la République propageant des propos de haine, de sexisme, de xénophobie, les chaînes hexagonales se retrouveraient face à un chantier colossal. »

    Tiens, mais… la voilà, la solution! ça ferait de la place pour les femmes. On ferait pareil dans les ministères, à la Chambre des Députés, au Sénat, dans les Conseils Généraux, Régionaux, etc… Une vraie parité, qualitative autant que quantitative, en trèèèèès peu de temps.

    Et les femmes nouvellement promues seraient en bonne compagnie, puisque les beaufs auraient dégagé.

    J'aime

  5. Je kiffe pour Zemmour, ce type se fait condamner par la Justice pour racisme et incitation à la haine raciale, et gentiment le Copénounet l’invite à L’Assemblée Nationale, il a une émission et une chronique…à vomir…
    Une pensée émue quand même pour Nicolas Bedos, Didier Porte et Guillon, même si ils ont bien rebondis, des victimes de la « liberté de la presse »…
    Bravo!

    J'aime

  6. Ah, c’est sûr que nos chers médias nationaux ont plus tendance à être courtisans qu’à essayer de combattre le sexisme dans leurs rangs. Au passage, comme l’ont fait remarquer plusieurs consœurs de Salviac (comme Audrey Pulvar, je crois me souvenir ?), le fameux tweet qui a fait déborder le vase n’était pas seulement insultant pour la compagne de Hollande, mais pour toutes les femmes journalistes.

    J'aime

  7. Pingback: incident diplomatique sur twitter : un mort « les échos de la gauchosphère

  8. sans rire , chronique sans objet, salviat je ne l’ai jamais entendu

    ce qui compte, effectivement , c’est pas sa misogynie ou son sexisme ( quoique , un jean françois khan , parlant de « troussage de domestique » à propos de l’affaire DSK , n’a pas eu le même destin) mais celle envers qui elle s’exerce

    ça aura eu le mérite de faire tomber les masques

    nos élites médiatiques ont eu un gros coup de chaud et ont viré le bouc émissaire

    rien de nouveau ni d’honorable , les mecs ont devancé la future sanction , ils sont plutôt bien préparés question timing et très réactifs….de bons courtisans plutôt que de bons journalistes

    J'aime

  9. « devancer servilement les probables », tout est dit…
    Ceci dit, même si cette sanction d’RTL relève d’une obséquiosité honteuse, qu’elle ne vise effectivement qu’un second couteau et que les dirigeants de cette radio avaient sans doute déjà en tête de se débarrasser de lui et attendaient un prétexte (la « faute lourde »), ça fait quand même, à mon humble avis, un crétin de moins sur les ondes de notre délicieux pays…

    J'aime

  10.  » beaufitude « , le mot est lâché ! Toujours cette prétention de certains à adouber ou non les paroles des autres. À quand la publication au journal officiel des mots, expressions, idées… acceptables ? Le  » totalitarisme « , sous toutes ses formes, commence toujours comme ça !
    Quant aux commissaires politiques de la morale, j’aimerais bien les entendre quand ils sont bien au chaud chez eux. Ça doit pas être triste !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s