Un tour amer

« François Hollande, en fait, on s’en fout, c’est uniquement pour punir l’autre et faire éclater l’UMP.  » Commentaire sur un site Frontiste

La foule s’est massée devant le nouveau château. Rue de Solférino. Des jeunes, des trentenaires plutôt homogènes dans le style, l’habitus. En face de l’écran géant disposé devant le siège du PS, on semble connaitre le dénouement. Que de surprises il n’y a pas. Les fuites issues twitter donnent des résultats cohérents. François Hollande devant Nicolas Sarkozy, et un total gauche enviable.

Le ciel est encore clair.

Plus tard. Derrière la vitre. Le ballet silencieux de journalistes, caciques du parti et militants donne le tournis. Une masse compacte gravite au centre de la cour de Solférino sous les écrans plasma. En quelques minutes l’ambiance vire. On s’interroge les yeux rivés sur les smartphones. Les visages se ferment. Le ciel s’assombrit.

Le Front National est à 20%. Un électeur sur cinq par ce jour de printemps, de prétendu changement a donné sa voix à l’extrême droite. Il suffit alors de tendre l’oreille pour saisir l’incrédulité de certains commentaires. Que ce soit la presse ou les militants, on est frappé, incrédule. Les iPhone des équipes de presses sont pourtant formels. La victorieuse du soir c’est Marine Le Pen. On essaie de faire comme si il n’en était rien. Le champion local, François Hollande est en tête finalement. On moque Jean-Luc Melenchon ramené à sa juste place, on loue le courage d’Eva Joly… Mais il reste un arrière-goût d’inachevé, d’amertume dans cette soirée à la promesse festive. Le ciel est noir.

On quitte le château. Avec en mémoire les propos rassurants d’un spécialiste du comptage électoral et du report de voix. L’issue du second round semble scellée. Sauf accident dit-on. Mais accident il y a eu. Au premier round de cette élection. Là maintenant aujourd’hui. Ressortent alors les explications habituelles, empreintes d’auto persuasion, sur le «malêtre», «la colère», voire «la tristesse» des 7 millions d’électeurs du FN. Que l’on a presque envie de cajoler. Que l’on traite en ignare aussi, incapables de discerner dans le discours la xénophobie. Pourtant si clair.

Le 21 avril 2002 n’est toujours pas compris. On continue de penser que le FN est un refuge pour âmes en peine. Un asile de citoyens frustrés, alors qu’il se constitue en 3e force politique du pays. Sur des thématiques structurées, identifiables : xénophobie, rejet, haine, peur.

Mais qu’importe N. Sarkozy est proche du départ. Et c’est tout ce qui compte…

Demain il fera jour.

Vogelsong – 23 avril 2012 00h15 – Paris

11 réflexions sur “Un tour amer

  1. Vous avez mille fois raison: les électeurs FN ne sont pas des victimes. J’entend cela et je le lis dans beaucoup de commentaires et vous le dites si bien.
    On ne parle pas des imbéciles qui votent FN à chaque présidentielle sous couvert de protestation: comme c’est malin…
    On parle de xénophobes racistes aux idées très très courtes! Le contraire d’un vrai républicain, démocrate et encore moins patriote.
    Et il y en a du boulot, à faire tout petit pour éduquer: à l’heure du vote, c’est trop tard

    J'aime

  2. Je suis d’accord à 100% .Sinon pourquoi dans les campagnes profondes voterait-on Le Pen puisqu’il n’y a aucun immigré ? La trouille et l’égoïsme , le manque de lucidité et de sensibilité à la douleur des autres ( notamment des pays les plus pauvres) , bien entretenues par le « système » Sarkozyste ont créé une frange qui ressemble à un certain national-socialisme qui fout la trouille .
    Le score du FN n’est que le révélateur de ces 5 années de lavage de cerveau quotidien .
    C’est quand Sarkozy aura dégagé que nous mesurerons l’ampleur des dégâts de ce sinistre quinquennat .

    J'aime

  3. Pingback: Variae › Sarkozy et le FN : y a-t-il encore un pilote dans l’avion UMP ?

  4. Vous pensez vraiment que les personnes habitant les campagnes ignorent ce qui se passe dans les villes??Nous ne sommes plus au 19 eme siècle…La télé,les journeaux existent….Tous de gauche ,je constate qu’ils ont bien réussi à laver votre cerveau!!D’ailleurs en avez-vous toujours un????

    J'aime

    • c’est très amusant, quand on voit dans les reportages des personnes se dire alarmées des banlieues sans y avoir mis les pieds!
      Vous savez à quoi ressemble une banlieue, vous?
      Moi si
      Vous y êtes allés, vous?
      moi si.
      La télé, les journaux?
      Les médias? des infos justes? Vous êtes vraiment naïf, vous, alors, sans vouloir vous vexer.
      Et en plus, je sais ce que sont les campagnes, j’en viens!
      Servez-vous donc de votre cerveau, merci:)

      J'aime

    • J’habite à la campagne et les personnes qui y résident travaillent le plus souvent en ville!
      Mais ils ne sont pour la plupart jamais allés dans les quartiers
      Comme Rosa L. , moi si ! J’y ai même passé une plus grande partie de ma vie , ma grand-mère y résidait.
      Les gens passifs devant leur télé qui est loin d’être de gauche , tout au contraire , tellement condescendante avec le pouvoir que ça en fait presque pitié , gobent tout ce qu’on leur dit sur les immigrés qui tout à coup seraient devenus les boucs-émissaires ou plutôt les otages et les nouveaux « créneaux porteurs » d’un président qui ferait tout pour se faire réélire.
      La peur de celui « qui égorge des moutons dans sa baignoire » , qui vient « nous piquer nos allocs » et nos boulots alors que les 9/10 de nos concitoyens , y compris ceux de la campagne rechignent à exercer la plupart du temps ces sales métiers peu payés et surtout peu reconnus .
      Mais on n’est pas à une contradiction près . Qu’on nous pique notre propre pognon dans les banques , personne ne râle ou si peu , mais qu’un étranger , maghrébin de surcroît , vienne faire un boulot dont on ne veut pas , alors là c’est l’indignation collective !

      Certains me foutent la trouille avec leurs racisme « ordinaire » et tellement entretenu par cette peur de « l’autre » .Le monde ouvrier n’y échappe pas , bien au contraire car c’est souvent lui qui réside dans les campagnes , les maisons et loyers deviennent tellement inaccessibles en ville .

      Je n’ai peut-être plus de cerveau , c’est possible après toute cette campagne nauséabonde qui dure depuis 5 ans , mais il me semble quand même avoir un coeur qui me dit que  » les hommes naissent libres et égaux en droit… »

      J'aime

  5. Vous vous trompez : le thème protectionniste, proposé par Montebourg et refusée par Hollande, a été l’un des moteurs des votes Front National. De plus, elle a recentré son discours sur l’étatisme et l’interventionnisme de l’état dans l’économie, ce qui a plombé l’extrême gauche qui n’a rien compris au film de la crise. Quand Arthaud ou Mélanchon proposent l’augmentation des salaires, donc de la demande, sans faire du protectionnisme, ils sont dans le déni de réalité. Le discours FN a une cohérence que n’a pas le discours d’extrême gauche, tout en reprenant une grande partie de ce même discours, et c’est cela qui explique le score.

    http://dany44.blogspot.fr/2011/05/front-national-synthese-inquietante.html

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s