Caricatures xénophobes du FN de Villeurbanne, rien de neuf finalement

« Le nazisme fut une abomination. Il m’arrive de regretter de ne pas être née à cette période, pour avoir pu le combattre. » M. Le Pen le 1 février 2012 (Quatre jours après être allée valser avec les cadres du FPO)

Dans l’émission Des clics et des claques d’Europe 1, G. Birenbaum épingle S. Poncet pour ses dessins publiés sur son blog. Le caractère raciste, haineux de chacun de ceux-ci est indubitable. D’ailleurs, le trait enfantin et naïf ne fait que rajouter au malaise. Néanmoins, le candidat FN de Villeurbanne ne fait que reprendre dans chacun de ses dessins des thématiques largement répandues dans les médias et partis politiques. Et ce, depuis des décennies, d’ailleurs souvent traitées avec beaucoup plus de sérieux.

Damien Roudeau - Les yeux dans le monde

Le FN utilise aujourd’hui le terme « priorité nationale » pour faire le tri entre le bon grain et l’ivraie. Un glissement sémantique plus ou moins heureux de « préférence nationale ». Le dessinateur frontiste de Villeurbanne caricaturant un jeune noir dans un dessin intitulé « Intouchables ? » en référence au film avec O. Sy, lui fait dire « Prioritaires dans le logement, l’emploi, mes prestations sociales. C’est vrai qu’en France nous sommes intouchables… ».

Le 14 janvier 2012, B. Barèges, membre de l’UMP déclare « Ce que je dis simplement, c’est qu’entre ceux qui veulent ouvrir toutes grandes les portes – par souci doctrinaire et surtout électoraliste – et ceux qui veulent toutes les fermer – par repli un peu xénophobe – nous sommes au milieu, c’est-à-dire en traitant le mieux possible les besoins de la France dans un contexte économique très grave où le chômage augmente et où il nous faut, c’est vrai quand-même, accueillir la préférence nationale ». Elle reviendra, contrite, sur ces derniers mots quelques jours plus tard.

P. Buisson, éminence élyséenne, s’aventura sur le même sentier dans un article de Paris Match. Qui fut par la suite modifié. Il dit : « [je] plaide pour une grande loi de réhabilitation du travail ; elle lutterait contre l’assistanat en réservant par exemple le RSA et le RMI aux Français qui ont un travail. » A la suite de ce couac, M. P. Daubresse, le centriste de service au sein de l’UMP, viendra à la rescousse du président de la République : « J’ai discuté longuement avec le président de la République et il n’a jamais été question de la préférence nationale, ni de près, ni de loin. »

Pourtant un président de la République, qui, lorsqu’il ne l’était pas, pouvait déclarer en 1998 (cité par Le Monde le 16 juin 1998) « cela me choque d’autant moins que l’on discute tranquillement de la préférence nationale, qu’elle existe dans la fonction publique », « Les mots de préférence nationale n’ont aucune raison d’être présentés comme des tabous » (Europe 1, le 21 juin 1998). Tabous qu’il s’efforcera de briser près de 10 ans plus tard en créant un ministère de l’identité nationale…

Par ailleurs, il suffit de se pencher sur les péroraisons d’I. Rioufol, VRP multicartes du Figaro, pour voir affleurer la même inclinaison à stigmatiser, les mahométans, les étrangers, l’autre, avec des concepts aussi plaisants et chargés que « immigration de peuplements ». D’ailleurs I. Rioufol, le 21 septembre 2011, dans un article démarrant ainsi « Chut ! Pour la gauche, les problèmes posés par l’immigration de masse restent un non sujet », ne tarira pas de dithyrambes sur l’ouvrage de son confrère H. Algalarrondo, intitulé « la gauche et la préférence immigrée »…

La stigmatisation des Roms est devenue un grand classique hexagonal. Si S. Poncet fait preuve d’un goût discutable pour sa caricature du Roumain déguisé en Père-Noël chapardeur, il n’a finalement rien à envier aux discours beaucoup moins caricaturaux (au moins dans l’objectif) de certains dignitaires de la République. Comment ne pas se souvenir du discours de Grenoble dans lequel le président de la République affirme « les) problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du voyage et les Roms ». Suivi d’actes, B. Hortefeux, démantèlera dans la foulée 128 camps et renvoya 1.000 Roms en Roumanie.

En septembre 2011, avec le courage qu’on lui connaît, C. Guéant, ministre de l’Intérieur, s’en prendra directement et nommément à « la délinquance roumaine », affirmant que « 10% des personnes passant devant les tribunaux étaient de nationalité roumaine, dont la moitié mineure ».

Sur Europe 1, L. Aliot ne se départira pas d’une certaine maîtrise face aux dessins que G. Birenbaum (visiblement excédé) lui montre. Il sait, au fond, que la situation est médiatiquement gérable. Il prendra d’ailleurs immédiatement ses distances avec le contenu, promettant que des sanctions seraient prises. Sauf qu’il sait, au fond, qu’un recul d’un demi-pas sur ce coup, n’empêche pas ses idées de faire leur chemin. Et qu’à bien y réfléchir, cogner sur un récalcitrant mauvais scribouillard peut même avoir quelques vertus dédiabolisantes…

Vogelsong – 1 février 2012 – Paris

4 réflexions sur “Caricatures xénophobes du FN de Villeurbanne, rien de neuf finalement

  1. Vendredi 3 février 2012 :

    Marine Le Pen (24%) vient derrière François Hollande (27%) dans les intentions de vote des actifs pour le premier tour de la présidentielle, dépassant Nicolas Sarkozy (18%), François Bayrou (13%) et Jean-Luc Mélenchon (8%), selon un sondage Ifop pour L’Humanité à paraître vendredi.

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/infos-generales/politique/afp_00421498-presidentielle-marine-le-pen-derriere-hollande-au-1er-tour-selon-les-intentions-de-vote-des-actifs-283712.php

    Tout va très bien, madame la marquise.

    Tout va très bien, tout va très bien.

    J'aime

  2. Rappelez-vous les commentaires des journaleux après l’élection de Sarkozy « il a désintégré le FN « , « il l’a réduit à néant » ..etc .
    Pendant toute la campagne Sarkozy a chassé sur les terres du FN mais avec des armes beaucoup plus redoutables et performantes .Ses fusils portaient plus loin et « arrosaient » plus large . Aidé par une partie des médias dont il s’était assuré la bienveillance ( certains de ses « amis » étaient et sont encore des propriétaires de « grands médias » , il a appliqué à la lettre les idées les plus fumeuses du parti de la famille Le Pen .
    Comment imaginer que celle-ci n’allait pas faire de la surenchère pour exister ? Avec la crise et la tentation du grand repli sur soi la situation était idéale pour que la fille démontre preuves à l’appui ce que le père n’avait pu faire , faute d’occasion .
    Mais grand repli c’est aussi sur les « fameuses valeurs » , sortie de l’euro évidemment mais aussi rejet du mariage homosexuel , condamnation de « l’assistanat » réservé aux nationaux ( on aurait donc ainsi des assistés bien de chez nous ) ,rétablissement de la peine de mort ( on l’oublie trop souvent) , etc…
    Bref , il faut plaire à « la France d’en bas » , à ceux qui pensent que c’est forcément l’autre la cause de tous leurs maux , à ceux qui veulent travailler plus pour gagner plus , se foutant pas mal de ceux qui n’ont pas de boulot ( de toute façon ce sont des fainéants) …
    La liste est longue des litanies qu’il faut combattre à longueur de journée !
    Et par lassitude ou par dépit beaucoup abandonnent le terrain à l’ennemi interne , le plus redoutable , la suspicion , la méfiance , le rejet de l’autre , le dépit , le manque d’ambition collective .
    La place est alors libre pour les marchands de programmes égoïstes et morbides d’autant plus que beaucoup de médias se sont transformés en armes de destructions massives de l’intellect et se repaissent de ces thèmes qu’ils nous affirment combattre alors qu’ils ne font que les rendre « populaires » .

    J'aime

  3. Un symbole.

    Les ouvriers n’étaient pas là.

    Les ouvriers étaient absents, alors l’Elysée a fait appel à des figurants pour jouer la comédie devant les médias.

    C’est un symbole du quinquennat Sarkozy : des figurants qui jouent la comédie.

    Une mascarade.

    Vendredi 3 février 2012 :

    Quelques jours après ses annonces télévisées, le président de la République était, jeudi 2 février, dans l’Essonne pour défendre son plan, très critiqué, pour tenter de régler la crise du logement par la hausse de 30% des droits à construire. Afin de mettre le tout en images pour les médias audiovisuels, il a visité un chantier à Mennecy où il fut accueilli par des ouvriers, avec leurs casques et en tenue de travail : la photo a depuis été reprise par toutes les rédactions, dont Le Monde.fr.

    Mais Europe 1 révèle ce vendredi matin qu’une partie des ouvriers présents ne travaillaient pas sur ce chantier. Pire, certains ne seraient même pas des ouvriers en bâtiment, mais de simples figurants.

    Selon un cadre du chantier qui s’est confié à la radio : »Ils voulaient plus de monde autour de Nicolas Sarkozy ». L’Elysée aurait été jusqu’à demander de doubler les effectifs le temps du passage du président.

    Selon Europe 1 ce serait ainsi plusieurs dizaines n’appartenant pas au chantier qui seraient venus jouer la comédie en se glissant parmi les soixante vrais ouvriers. Certains aurait été rapatriés de chantiers voisins, d’autres seraient des fournisseurs, des chef de chantiers…

    Les présents auraient par ailleurs été priés de faire semblant de travailler devant la presse alors qu’à cause des températures glaciales des derniers jours, il leur était normalement interdit de travailler. Selon Europe 1, ils seraient d’ailleurs rentrés chez eux juste après le chantier.

    Interrogé, l’Elysée n’a pas nié. « Nous avons simplement voulu donner la possibilité d’être présents, à tous ceux qui ont, par le passé, ou auraient à l’avenir à travailler sur ce chantier », a expliqué le service communication de la présidence à Europe 1.

    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/03/des-figurants-pour-accueillir-nicolas-sarkozy_1638331_1471069.html

    J'aime

  4. Pingback: Variae › Soyez rassurés, Marine reste bien Le Pen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s