Ségolène Royal, clap de fin ?

“La caricature est l’hommage que la médiocrité paie au génie.” O. Wilde

Fin de cycle, fin d’une ambition. S. Royal aura marqué la vie politique française mais aussi les débats au sein de son parti. Partageant les socialistes entre haine et admiration, ricanements et psalmodies. Au terme de la seconde primaire, elle va se voir reléguer au statut d’équipière de campagne pour une tête de gondole plus conventionnelle. C’est bien ce qui fascine chez S. Royal, cette capacité à se distinguer du flot tiédasse des légataires du socialisme. À sortir des conventions pour proposer l’improposable, pour envisager l’inenvisageable. Dans un panel d’idées mais aussi de postures de la plus étonnante à la plus pathétique.

Christopher Dombres

S. Royal dans la primaire de 2011 n’aura pas été battue sur les idées. Elle fut beaucoup pillée. Avec A. Montebourg, elle évite les cataplasmes lénifiants de la social-démocratie, ressassant la liste sempiternelle des idées creuses conciliables avec les desiderata du système économique. Avec une gradation plus ou moins forte à la soumission. De la conciliation avec le système si on est Aubryste ou Hollandiste à la totale inféodation au modèle de domination économique si on s’en remet à M. Valls.

Ses “amis” socialistes ricanent. Ricanent de sa dernière trouvaille, elle déclarait “avec moi tous les enfants iront heureux à l’école”. Loin du discours ambiant sur le retour de l’autorité et l’école caserne. Parole forte qui en dit plus que ce que l’on a voulu y entendre. Dernier baroud d’une primaire où elle aura été largement déconsidérée. Un appareil socialiste totalement rétif, un complexe médiatique entiché d’un candidat “normal” remplaçant un favori dans de sales draps et surtout des sondages aussi mauvais que flous.

Ricanements mais surtout soulagement. De se débarrasser de l’encombrante. De démontrer par les urnes et sans ambiguité, cette fois, que l’appareil reprend les commandes. Que la parenthèse loufoque est close.

Ses détracteurs peuvent enfin souffler. Fini les insultes, les moqueries, les petites attaques mesquines. Chassée enfin.

Si tout se passe sans surprise majeure, en 2017 le libéralisme économique qu’il soit subit ou accompagné aura fait encore beaucoup de dégâts. Et les équipes en place seront totalement discréditées. S. Royal n’aura que 63 ans.

Vogelsong – 9 octobre (15h) – Paris

Advertisements

42 réflexions sur “Ségolène Royal, clap de fin ?

  1. Il est clair que ce ne sont pas les idées de Royal, partagées (Montebourg, Mélanchon) ou pillées (Hollande, Aubry) par d’autres qui l’ont fait perdre, mais sa personne. Clap de fin pour elle ? Pas sûr, si la droite réussit à gagner en 2012. En 2017, elle aura un an de moins que Mitterrand au moment de sa première élection en 1981.

    A la place de Montebourg, je m’abstiendrais de donner une consigne de vote.Les électeurs ne sont pas la propriété des candidats pour qui ils ont voté, ils ont choisi de leur faire confiance, nuance. Et puis, pas question de se lier les mains avec des gens comme Hollande et Aubry, qui ont montré par le passé qu’il étaient peu fiables et lâches quand il s’agissait de faire le ménage à l’intérieur du PS et d’en chasser les corrompus (Dalongeville à Hénin-Beaumont, Navarro dans l’Hérault, Guérini dans les Bouches du Rhône)…

    J'aime

  2. Pingback: Variae › Primaires, 7 premières leçons

  3. Pingback: » Ségolène Royal News & Trends

  4. Ce n’est pas l’appareil qui a repris les commandes, mais le peuple de gauche qui a eu enfin l’occasion de dire qu’il en avait fini avec l’aventure Ségolène, qui fut en vérité largement une aventure médiatique.

    Sur le reste, on n’en finira pas avec le libéralisme économique avec des slogans, c’est juste un peu plus grave que cela.

    J'aime

    • le peuple de gauche est donc limité à 2,7 millions d’électeurs. On annonce donc directement un 2nd tour Sarkozy Le Pen en 2012.

      L’aventure médiatique J’en connais un qui a commencé à 3% dans les sondages et est ensuite passé 12 ou 18 fois au Grand Journal de Canal+ et ce n’est pas Galouzeau de Villepin.

      J'aime

      • Je suis d’accord avec vous, ami, le peuple de « gauche » ne se limite pas à 2,7 M d’électeurs, heureusement sinon l’élection de 2012 et déjà perdue ( S.R. seule à réuni 17 M d’électeurs en 2007 et a perdu). Non ce sont majoritairement les « bobos » bien formatés et « instruits » qui sont venus aux urnes! De toute façon cette dernière « apparence » de démocratie affaiblie va tourner à la mascarade et disparaitre( comme prévu)…. 2017? C’est loin!….

        J'aime

  5. La citation de Wilde augurait mieux, je trouve que tu sombres justement dans la caricature « Ségolène pillée » contre les « inféodés »… et l’apothéose de fin en 2017 : depuis quand SR est-elle la candidate de l’anti-libéralisme économique ? On n’a pas vu la même campagne… (et Montebourg, avec ses 17%, c’est du poulet ? – de Bresse ) autour d’une bière, j’aimerais vraiment que tu m’expliques :-)

    J'aime

    • Ce n’est pas le peuple de Gauche qui a repris les commandes. Avez-vous beaucoup de communistes, des trotskystes dans vos bureaux de vote? J’y ai vu les très vieux ramenés des maisons de retraite, les bobos caviar, la Droite anti-sarkozy et les socialistes chauffés à blanc par les élus TSSR.
      Pour ne pas gâcher le très bel article de @Vogelsong, je dis tout simplement que c’est depuis 2006 que Ségolène Royal travaille sans relâche. Elle a sillonné la France,apporté des idées nouvelles et des comportements nouveaux à la vie politique française, apporté son soutien aux salariés et aux agriculteurs en lutte: les vrais perdants ce sont eux; elle n’aura que 63 ans en 2017! Nous laissons les comploteurs et magouilleurs du PS ancien Régime faire leurs preuves désormais. Ségolène Royal est Présidente de Région; elle va devoir enfin se reposer et continuer à innover dans sa Région.

      J'aime

    • Montebourg avec ses 17%?, ce n’est pas du poulet de Bresse, mais de l’éphémère, car les Médias ont réussi à lui refiler la petite marge qui restait à Ségolène Royal. Montebourg a été la dernière arme utilisée par la Droite et ses médias contre Ségolène Royal; j’ai fait le terrain, je l’ai constaté.
      De toutes façons, ce n’étaient que des Primaires. La voix de Ségolène Royal est la sienne; les nôtres nous appartiennent; et nos combats contre le social-libéralisme restent intacts. Nous allons reprendre le temps de nous ré-organiser et de ré-organiser nos équipes. Beaucoup de jeunes talents entourent Ségolène Royal, il va falloir les faire éclore et les nourrir; Royal n’est plus qu’une personne, mais l’incarnation d’une autre façon de vivre la politique,et c’est ce qui compte. N’oublions pas les Primaires Citoyennes, la Démocratie participative, e non-cumul des mandats dont ses adversaires sont si fiers aujourd’hui, c’est Ségolène Royal.
      Dommage qu’ils parlent sans citer les sources. Si Royal ne s’était pas présentée, nous aurions eu droit une Primaire de confirmation.

      J'aime

  6. Ben si le peuple de gauche c’est 2,5 millions de personnes,clientèle des élus et des appareils,ya du souci à se faire pour 2012. Vous avez tué Royal et assigné le peuple à la résidence de l’abstention.S’il se réveille ça ne sera pas pour les deux apparatchiks ,ce sera pour Le Pen donc vers le seul scénario capable de maintenir Sarko là où les détracteurs de SR l’ont mis.
    J’espère me tromper et je ferai tout pour me tromper mais le temps de parole du PS est bientôt terminé et la droite la plus dure va pouvoir reprendre la main ,celle qui fera encore plus mal tout en s’attendrissant sur les premiers mois d’un enfant roi.

    J'aime

  7. Il ne me sera pas possible de cautionner un des quelconques candidats socialistes à la primaire : l’une parce qu’en 2008 elle a volé le parti à Ségolène Royal au mépris de toute éthique et l’autre parce qu’en sa « qualité » de secrétaire du PS, il n’a pas soutenu la candidature de notre candidate en 2007 au mépris du mandat qui lui avait été confié et des adhérents qui l’avaient placé là!
    Je refuse d’être complice, au nom de je ne sais quelle raison majeure, des petits arrangements entre amis!
    Etre visionnaire dans notre monde est toujours destructeur… les idées vaincront!

    J'aime

  8. Je partage les idées de Mireille. Gagner en « faisant les poches » de quelqu’un que depuis le début on n’arrête pas de riduculier et dont on ne cesse de se gausser, je considère que ce n’est pas honorable. Notre pays n’est pas près de changer.

    J'aime

  9. Ségolène Royal avait l’art de secouer le cocotier . Ca me fait un peu rire (jaune) que Dedalus parle de « peuple » qui aurait choisi alors que chez Juan il en refusait le terme même à Made bien connue pour son engagement auprès de Ségolène .
    Nous n’avons effectivement pas vu la même campagne . Moi je n’y ai trouvé que de la réclame pour un candidat bien propre sur lui qui lavera la France plus blanc que blanc et pour une autre indécise qui a dû se faire prier pour y aller . Et pourtant ce sont ces deux personnes que les poids lourds du parti ont cru bon de mettre en avant ( sans doute pensent-ils à leur poste futur) .

    Prenez Ayrault par exemple , fidèle défenseur de Ségolène Royal jusque là et ayant sans doute comme les autres pris connaissance des sondages-gagnants pro-Hollande . Il a soudain changé de camp sans faire de bruit . Et bien d’autres ont pris le même chemin comme Filipetti etc….
    Ah que les politiques sont beaux quand ils ont des convictions et qu’ils leur restent fidèles !

    Ce n’est pas le peuple qui a voté mais seulement 5% de gens de gauche influencés par un matraquage médiatique et sondagier dont l’ampleur a atteint des sommets . Certes c’est un échantillon représentatif mais je tenais un bureau de vote et j’ai beaucoup entendu parler de vote « utile » avec un désir commun , celui de battre à n’importe quel prix ce nain politique et nocif qu’est Sarkozy . J’y ai vu aussi les petits sourires narquois des responsables du parti quand des électeurs osaient dire qu’ils aimaient bien Ségolène .
    Je suis entièrement d’accord avec les termes de ce billet .Hier soir tous les candidats ont fait du Royal sur les banques , les jeunes , l’emploi et même l’écologie ! Pour avoir passé une partie de mon temps au PS ( personne n’est parfait) à l’époque où un certain François Hollande était fustigé pour son manque de punch et où le terme même d’écologie était un tabou , cela ma fait doucement rigoler ( toujours aussi jaune) car je me demande comment ces candidats qui se trouvent dans une simple posture politique pourront défendre demain des idées auxquelles ils ont si peu cru .
    J’ai donc peur moi aussi des lendemains qui déchantent et de la réaction d’un certain « peuple » qui choisira comme il l’a déjà fait le meilleur camelot , celui qui parle bien mais qui nous vendra un produit qui ne nous servira à rien ou pire qui nous détruira un peu plus ! L’espoir fait vivre ….certains et crever les autres !

    J'aime

  10. Ne parlons pas de Ségolène Royal comme si elle était morte; elle s’en relèvera et nous avec elle. Mon désir à moi reste toujours de changer la façon de faire de la politique, de lutter contre la toute puissance de la finance et des banques. Perdre les élections contre des Elus véreux, les Médias et sondages du CAC40, ce n’est pas une honte: une femme aux idées neuves contre un système et que le système finit par vaincre parce qu’il est tout puissant, ce n’est pas une nouveauté en soi. L’Histoire est pleine des Ségolène Royal. On a vu comment le système est venu au secours de Hollande et d’Aubry pour les aider à battre Ségolène Royal et comment ils donné le coup de pouce final à Arnaud Montebourg pour qu’il prenne ses électeurs; la stratégie du coucou est une stratégie qui a très bien fonctionné.
    Mais pendant ce temps, le Front National frappe solidement à la porte de la Maison France!

    J'aime

  11. Les augures sondagières pressentaient le résultat, en roulement de tambour et en tapage médiatique. Résultat, on assiste à un duel entre l’ancien et le nouveau… Woho Ho HO hohO!!! Un premier secrétaire du parti socialiste de 1997 à 2008 contre un autre premier secrétaire depuis 2008 dont on connaît l’accession au poste par le »bourrage des urnes »… Ainsi, la droite envisage de généraliser cette mascarade, jalouse qu’elle est de voir l’espace et le temps médiatique monopolisés par la gauche depuis un mois. Il apparaît au vu de ce débat des chefs que les sondages, les journalistes… donc leurs maîtres font la pluie et le beau temps. Alors que tout le monde oublie que cette illusion démocratique était destiné à DSK. Les élections internes pour le poste de premier secrétaire suffisent amplement pour en faire le candidat légitime. Encore une semaine de mousse puis une autre de show business politique. Puis, l’actualité reprendra son cours de banalités… En espérant que ce soit la primaire et la dernière!!!

    J'aime

  12. Il est clair que les sondages téléguidés ‘de l’Elysée,) ont favorisé le vote Hollande; beaucoup se sont déplacés, non pour ses idées car il en a trop peu, mais parce que , soi disant, c’est le mieux placé pour battre Sarko; grossière erreur de l’electeur de base qui ne connait pas le milieu politique; certes les idées de Royal sont reprises par tous les candidats sans vergogne, alors qu’elles étaient tant décriées quand elle les annonçait, certes Montebourg reprend quelque peu le flambeau, mais c’est un homme d’appareil, de combines et d’entente, le contraire de Royal, ce qui lui a été fatal; Montebourg poussé par Aubry à se présenter pour siphonner les voix de Royal, c’est lui meme qui le dit; la tactique suicidaire pour le socialisme mais payante pour tous ces apparatchiks, a bien fonctionné face à des électeurs naïfs; Et maintenat un Hollande en passe de représenter la gauche, tout ça présage d’un bien mauvais 2012; là où il fallait un candidat pêchu, avec une ligne directrice forte, avec l’appui du peuple d’en bas, on aura un mou du centre , qui ne s’exprime sur rien et ne fera rien tel qu’il a toujours été; Sarkozi doit respirer et Le Pen se sentir pousser des ailes

    J'aime

  13. Le peuple de gauche, c’est celui qui était appelé à voter hier. Ceux-là en tout cas se sont exprimés. On peu jouer à faire parler les autres, mais ça me semble un peu facile.

    Tout à peut-être changé à gauche depuis les dernières élections, et celles d’avant, et celles d’avant… mais jusqu’à preuve du contraire les socialistes sont majoritaires à gauche…

    On peut néanmoins vouloir le dire autrement, dire que les socialistes ne sont pas dans la gauche, laquelle en ce cas ne représenterait politiquement pas grand chose en France…

    Mais quant à s’approprier une pseudo-majorité silencieuse, comment dire…

    J'aime

  14. Le drame de cette femme, c’est la communication. Ce ne sont pas ses idées, ce qu’elle a pu faire qui sont en cause, c’est sa façon de faire passer un message. A titre d’exemple

    « Ses “amis” socialistes ricanent. Ricanent de sa dernière trouvaille, elle déclarait “avec moi tous les enfants iront heureux à l’école” »

    Franchement, est-ce que ça ne serait pas mieux passé si elle s’était contenté d’un « J’aimerais faire en sorte que tous les enfants aillent heureux à l’école » ? ou toute autre déclinaisons ? L’affirmative sur ce genre de concept difficilement réalisable (remember Sarkozy et son fumeux « il n’y aurait plus de SDF en France dans 2 ans ») est juste super casse-gueule. Les Français en ont marre, je crois, qu’on les berce de promesses grandioses non tenues. Et non décidément, s’engager sur le bonheur total des écoliers est de l’ordre des 12 travaux d’Hercule (voire 53)

    C’est son problème à Ségolène. Elle ne sait pas faire passer ses idées sans les rendre automatiquement indigestes. Mais elle ferait probablement un très bon premier ministre.

    J'aime

  15. Pingback: Primaire Socialiste : une victoire citoyenne mais ? – «L'optimisme est une fausse espérance à l'usage des lâches et des imbéciles» - G. Bernanos -

  16. Tu as raison sur le ricanement , c’est l’anecdote parfaite , associé le à « la liste de courses » par ce qu’elle proposait le blocage de 50 prix essentiels associés à des circuits courts et contrôle de la distribution. Là ça a ricané aussi.

    Forcement, dans les deux cas, les ricaneurs n’ont aucun risque de voir leur enfant revenir avec un oeil au beurre noir suite à racket, et ne se plaignent pas que le kilo de pomme de terre à pris 1100% en 10 ans.

    le PS se dirige tout droit vers la captation d’un électorat composite décrit par Terra Nova dans sa note si décriée. Volontairement ou involontairement.

    J'aime

  17. J’ai voté Ségolène Royal :

    Parce qu’elle a un projet construit, systémique et cohérent, humaniste.
    Parce qu’elle s’attaque à la racine des problèmes.
    Parce qu’elle a des idées et solutions novatrices ancrées dans les urgences réelles

    Parce qu’elle dit ce qu’elle fait, pour permettre aux autres aussi d’avancer dans l’intérêt de la France et d’une population riche de ses différences (d’ailleurs beaucoup reprennent ses idées et auraient déjà pu les mettre en oeuvre , s’ils l’avaient voulu!)…
    Parce qu’elle fait ce qu’elle dit (ceux qui reprennent ses idées n’en font de simples effets d’annonce à l’occasion d’élections)

    Parce que ses idées sont en avance sur celles des autres politiques
    Parce qu’elle n’est soumise à aucun appareil, aucun lobby
    Parce qu’elle ne pratique pas l’ostracisme, et le sectarisme

    Parce que sa détermination, son courage, sa résistance sont exceptionnels et parcequ’elle a montré, tout au long de son itinéraire d’élue, qu’elle est digne de confiance, et qu’elle incarne justice, responsabilité, équité, intégrité, humanisme…

    Et puis…. ce résultat sidérant.

    Sans doute pour réussir en politique faut-il être un(e) tueur(se). Sans doute faut-il aussi bien connaitre les gens: SR a trop, toujours pardonné à ses « camarades » qui lui avaient tiré dans le dos. Quand elle a reçu des coups, tout se passait comme si elle tendait l’autre joue: pendant la campagne d’investiture, pendant les présidentielles, après les présidentielles, pendant le « pacte de marrakech » et sa première étape, Reims, pour préparer 2012.
    Ils pensent (savent?) , ces chers « camarades » là , qu’elle pardonnera encore et toujours… Elle n’a pas su , jusqu’ici, s’ appliquer à elle même les exigences d’un « donnant-donnant » « gagnant-gagnant » qu’elle prône: Elle a tout donné et n’a rien exigé en juste retour . Alors que pour être juste, il faut savoir l’être envers les autres mais aussi avec soi même, en attendant un équilibre raisonnable entre ce que l’on donne et ce que l’on reçoit.

    Non, cet échec là n’est pas du à un manque de compétence, ni à un manque d’idées , ni à un manque de cohérence entre dire et faire: tout cela, elle le possède au plus haut niveau, à un niveau exceptionnel.
    Il est dû, cet échec, à sa trop grande bienveillance, si fréquente, et parfois si inappropriée. A sa crédulité peut-être. Pourra-t-elle s’endurcir sans devenir amère? exiger le donnant-donnant qu’elle veut pour les autres? mieux cerner les personnes à qui elle se confronte, à qui elle accorde sa confiance, ou dont elle s’entoure? Pourra-t-elle ne pas prendre les belles paroles ou promesses pour argent comptant (je pense à Reims, à Rézé, au BN du 17 juin 07 qui a retardé au maximum un congrès qui l’aurait immédiatement désignée comme leader de l’opposition puisqu’elle était très – trop – populaire au sein même du PS, avec la foule enthousiaste de nouveaux adhérents que certains vieux PS ont appelé les « soc à 20 balles »!) et avec cette phrase de Hollande « il faut laisser fondre le tas de neige sur lequel est assise ségolène »…)

    Oui, décidément, tout indique pour l’instant que la politique appartient aux tueurs acharnés à leur seule réussite et à celle de leur meute . Le clientélisme n’a pas fini de fleurir.

    J'aime

    • Ton commentaire est superbe, Jocelyne, Amie! Je peux ajouter que si nous avons perdu cette élection nous n’avons pas perdu la bataille! Ségolène Royal, blessée ( et nous avec) n’est pas morte! Elle garde la tête haute. Sa probité exemplaire, son courage remarquable et plus une pureté inconnue dans ce milieu de « crocodiles »! Hommage à Elle qui est une personnalité exceptionnelle qui fait honneur à la Nation. Et ça, personne ne pourra lui prendre! Elle est déjà dans l’Histoire même si elle décide de reprendre le combat ( et nous, fidèlement avec Elle )

      J'aime

      • Bonjour Ymage. Oui, maintenant qu’elle a réussi à d’irriguer ce vieux PS vermoulu de ses idées (il n’en sont encore, après 4 ans , qu’à les découvrir et jouer les perroquets pour se placer au bord de l’échéance 2012 ) et solutions – et même un Ciotti qui croit pouvoir la plagier mais n’a pas bien compris – elle peut penser à reprendre des forces après ce coup. Elle a pu mesurer aussi l’effet des forces stagnantes d’un certain PS de Reims.
        Et elle reviendra : je suis convaincue qu’elle pèsera directement dans la campagne 2012. Amitiés

        J'aime

  18. @Jocelyne Galy

    Je peux comprendre l’amertume lié au résultat. Pour autant, il ne faudrait pas oublier que ce sont les électeurs (trices), du moins, une partie, qui a choisi. Le discours de Segolène Royal était inaudible, c’est évident. Evident, ds le sens où 93% des gens qui se sont déplacés ont préféré un autre candidat.

    93%. C’est juste énorme.

    Incriminer ses camarades du PS sur la totalité du résultat me semble, quelque peu, à côté de la plaque.

    Quant au syndrome du « tueur », peut-être que ce qui a desservi Segolène Royal aussi, c’est qu’elle se pique, par moment, d’en être une, en expliquant par exemple que François Hollande n’avait pas les épaules car il n’avait aucune expérience, ou que, je cite, «  »Le point faible de François Hollande, c’est l’inaction » .C’était vachard. (Précision, je n’ai pas voté pour lui) .

    Bref, elle a été maladroite et pas convaincante. Ca c’est la réalité aussi. Je n’en reste pas moins très touchée par ses larmes.

    J'aime

    • @ Catnatt
      93% parmi lesquels une droite, parfois déguisée en PS ( j’en ai eu confirmation par plusieurs amis de plusieurs coins de France). N’oublions pas quelle est la population ciblée par SRoyal, et remettons nous en mémoire ce que qqu’un a appelé « lepenisation des esprits ». Oui, il y manquait en nombre ces populations démunies, auxquelles SR accorde toute son attention, les cités… J’ai travaillé longtemps (enseignante en ZEP, et pas des moindres: Minguettes) et les connais un peu: difficultés de conduire un projet, difficultés de programmer leur action. Souvent fatalistes beaucoup vivent de système D , sur le mode survie, au jour le jour, au gré de l’énergie dont ils disposent par hasard au moment  » M »… Alors, quant à apprécier les enjeux d’une situation (l’enjeu de ces primaires en l’occurrence) , je souscris à ce que souligne intox, ci dessous: ils se sont peu mobilisés.
      A part ça, l’inaction de FH tt le monde la connait, aussi indéniablement que les entorses à la vérité (et à l’éthique en politique) affectionnées par MA.

      J'aime

  19. La phrase la plus abjecte prononcée dans cette soirée n’aura pas été dite par un sbire de l’UMP, mais par la grandissime MA : je l’ai là, chevillé au corps ! Phrase reprise de la bouche de SR lors de son discours de Villepinte. Phrase exprimée avec toute la morgue de la personne bien née, qui voulait signifier à SR : je t’ai encore entubée, hein ! J’en jouie, tu peux pas savoir ! Pour ce coup-là, j’ai même pas eu besoin de bourrer les urnes ! il m’a suffi de laisser travailler mes amis du Siécle.
    Et oui, c’est ça la camaraderie au PS ! Quand t’es à terre, on continue à te rouer de coups.
    Attendre des lendemains qui chantent d’un tel personnel politique, FH c’est idem, faut croire que l’humanité peut s’acquérir en gouvernant. Rien à en attendre de ce parti, c’est devenu un repaire de brigand ! Seule Royal aurait pu en faire quelque chose de bien si les médias avaient joué le jeu de la démocratie, mais leur boulot dorénavant est de bourrer le mou du populo. 2017, c’est loin, mais l’espoir fait vivre ! Ou peut-être bien que nous n’auront pas à attendre longtemps, une bonne gamelle de ce parti en 2012 est dans les tuyaux. Les deux loustics ne font pas le poids face à la machine Sarkoziste de démolition. Royal n’aura qu’à patienter encore quelques mois pour resurgir. J’déconne ! Qui aurait parier un kopeck qu’un jour FH serait le candidat du PS ?!?! Non, Royal n’est pas morte ! Qu’elle se fasse un temps oublié et surtout qu’elle ne participe pas à la campagne d’un des deux zigotos, elle ne leur doit rien et eux ne lui donnerons rien. Qu’elle laisse ce parti mourir de sa belle mort, il fait honte à la gauche !

    J'aime

    • J’apprécie les commentaires ici écrits, c’est encourageant de lire des personnes qui pensent! Je partage en fait l’analyse de « Rouge ». Merci. Puisque Ségolène Royal a été si brutalement et injustement éliminée, action dans laquelle le PS n’est pas étranger, je serai pas loin d’acquiescer au sentiment de Rouge que S.R. ne se compromette pas dans la suite hasardeuse de cette désignation et campagne des présidentielles. Mais la connaissant honnête et fidèle à sa parole, elle ne restera pas inactive et ne rejouera pas ce que ce parti vraiment malhonnête lui a fait en 2007.

      J'aime

    • Faux, les portes à porte ont eux lieu , et hélas ces électeurs la ne sont pas venu voter. Tu veux que je demande à ceux qui en ont fait dans le 20e chez moi de te contacter ? j peux aussi en trouver d’autres.

      Le mythe il est dans ta tête et ça c’est dommage.
      Et tout le problème est là : l’équipe de SR n’a pas su motiver ces électeurs potentiels. On a des témoignages de bureau de votes populaire avec beaucoup moins de votant que les bureaux au centre de la même ville.

      J'aime

  20. Pingback: Ce n'est pas encore gagné | Alter Oueb

  21. Comme d’habitude, le populo préfère que d’autres pensent et choisisse à sa place, c’est plus commode! comme ça quand sa va pas, il réclame! ….. Les maîtres à penser de la télé, radio et journaux, dans les mains du siècle, depuis le départ ont mis les pions en place et n’ont cessé de faire le rabâchage de crâne. Résultat! cet eux qui ont gagné!!! ce ne sont pas les deux ricaneurs!…Ségolène Royal, siga adelante como siempre usted no esta sola !!!!

    J'aime

  22. En attendant 2017, une alliance avec montebourg serait bienvenue et permettrait de limiter la casse du « libéralisme » accompagné. Je ne doute pas de la désillusion de certains dans les 3 années qui viennent et de leur ralliement à ce possible nouveau courant

    J'aime

  23. Paradoxalement, c’est par les sondages qu’elle avait conquis l’investiture en 2007 et c’est par eux qu’elle a perdu….et aussi par une campagne de dénigrement systématique de ses idées, qualifiées à tord de conservatrices. Car c’est bien le conservatisme de gauche qui sort vainqueur et qui va mener le PS droit à la défaite par la faute d’un électorat façonné par des médias rétifs au changement. Montebourg n’a que 17%! Il fallait voir effectivement la tronche des votants et surtout leur discours, répétition presque intégrale des articles et éditoriaux sur la soit disant posture présidentielle de « flanby » et aubry.
    Alors, tourner la page, je peux comprendre….mais pour ça! Adieu PS, Adieu 2012. Finalement, le vote amène souvent un résultat consensuel et sans saveur, comme dans les télécrochets. Et nous n’étions pas loin d’une Staracademy bien scénarisée.

    J'aime

  24. Malgré le désistement de la star internationale en la personne de DSK, le Parti Socialiste réalise un véritable succès populaire dans sa nouvelle pièce de théâtre médiatique. La mise en scène permet d’oublier l’inutilité de cette primaire qui consiste en fait à élire un premier secrétaire. La recette de ce succès dans la grande ligne du « soap opéra »; soit le savon (scénario ou programme) est le matériau avec lequel on fait de la mousse à tel point que cela déborde dans l’actualité. En fait, la nature des médias a horreur du vide, parler de la primaire socialiste est une véritable aubaine pour nous bercer le nombril de la politique franco-française. Adieu Wall Street et ses indignés, Syrie et ses insurgés, Grèce et ses endettés, Dexia et ses ruinés, Standard&Poor’s et ses dégradés… L’illusion démocratique est totale. La volonté politique ne fait pas tout même si un engouement peut faire campagne. Quand le roi est nu comment peut-on imaginer qu’il est un pouvoir quelconque à part celui de séduire son entourage proche!

    J'aime

  25. Pingback: habemus impétrants « le blog de polluxe

  26. Pingback: Mou Ier a gagné les primaires… même si… | Le Blog de Gabale

  27. Pingback: Marc Vasseur | « La mondialisation porte en elle la probable catastrophe, elle porte aussi l'improbable espérance » — E. Morin

  28. Pingback: Ce n'est pas encore gagné | Alter Oueb

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s