Nicolas Sarkozy et les retraites, l’instant Thatcher ?

« La guerre c’est la paix » G.Orwell – 1984

Que pèse la survie du système de répartition dans le combat qui l’oppose à la volonté forcenée de conserver le pouvoir ? Ce Graal politique, objet de toutes les tactiques, et  nécessitant la mise sous tension du pays dans son ensemble. La crispation sur les retraites illustre parfaitement le basculement des termes socio-économiques qui régissent l’espace public. La France avec 30 ans de décalage vit un instant Tatcher infligé par une droite vidée de sa substance républicaine, ne répondant plus que par réflexes conditionnés au péril du peuple. Celui qui renâcle à passer sous la toise du modèle global de la compétition économique totale. Celui qui bat le pavé, harnaché de pancartes, grimé de slogans, qui quémande, à force de blocage et en dissipant une énergie infinie, l’ouverture d’un dialogue. Un simple dialogue. La France de 2010, après trois années de complète apnée, mais aussi d’oubli d’elle-même se retrouve. Un peu. Non pas pour marcher vers le progrès, mais pour endiguer le mépris et le cynisme. Dans une épreuve de force asymétrique. Où il n’y a rien à gagner, juste s’épargner l’inconcevable. Rien à gagner, à part, peut être l’opportunité d’exister.

L’instant Thatcher

En 1984, les mineurs anglais commençaient un conflit qui finira (l’année suivante) brisé sur l’inflexibilité de la dame de fer. La même année, étrangement, la droite française organisait l’une des plus grandes manifestations du pays. En réponse à la loi Savary, tout ce qu’il y a de conservateur en France faisait débonder les boulevards parisiens en passant la barre du million de personnes. N. Sarkozy n’est pas M. Thatcher. La France n’est pas le Royaume-Uni, pourtant sur quelques points, apparaissent des similitudes. On observe de manière saillante à chaque fois la volonté d’humilier l’autre, les autres. En France N.Sarkozy en fait une question politique, une condition sine qua non pour souder son camp en vue des présidentielles de 2012. La question économique agitée comme prétexte, celle de l’obligation de réformer s’avère finalement accessoire. Bien que sur toutes les ondes, les dictaphones de l’UMP tournent en boucle sur l’impérieuse nécessité du projet. De ce projet. Il n’y a aucune alternative, aucun dialogue. Ce n’est pas sans rappeler le leitmotiv thatchérien, le TINA préalable à toute décision politique. L. M. Chatel par exemple déclarait sentencieux et définitif « la réforme des retraites n’est pas une option ». En substance, tout ce que fait le gouvernement n’est ni un choix, ni une alternative, ni le fruit d’une vision politique, mais la seule et unique solution à un problème donné. Quel qu’il soit. L’annihilation du débat, le blanc seing technocratique comme seul horizon politique. Pourtant loin de la neutralité présupposée, le projet de réforme s’inscrit dans une dynamique de libéralisation économique. Option dogmatique que beaucoup de commentateurs dénient à N. Sarkozy.

Le mouvement immobile du pouvoir

L’affirmation que F. Fillon premier ministre se situe dans la mouvance politique de la droite sociale suffirait certainement à englober l’absurdité de la situation. Tout devient possible avec le langage. On substitue la vérité par une affirmation que l’on renomme vérité. On fabrique des artefacts que l’on jette quand ils ne servent plus. Le 18 octobre 2010, le ministre des Transports déclarait qu’il n’y avait pas de pénurie d’hydrocarbures. De manière débonnaire, avec la sûreté qui sied à la vérité profonde. Alors que dans le monde physique des dizaines stations-services versaient leurs dernières gouttes d’essences. Mêmes affabulations dans les rapports chiffrés du taux de grévistes. Une communication bien planifiée dans la perspective de saper les volontés. Briser la conscience commune de participer à la même action. Dans une unité qui s’affranchit de l’espace pour atteindre un objet collectif. Face à cela, on essaie de déployer une rationalité numérique. La froide sentence qui quantifie l’échec. À la seule condition que les trains roulent. Mais la poisse, ils ne roulent pas. Ou très mal.

L’opinion, construction éthérée nécessaire au consentement, trahit ses maîtres. Jusqu’en mai 2010, le gouvernement s’appuyait sur le concept pour vendre son projet. Depuis, plus aucune référence. Une géométrie variable que l’on constate aussi sur l’attitude vis-à-vis de la mobilisation des lycéens. Pas assez matures pour montrer leur désaccord dans la rue, mais assez pour devenir auto-entrepreneurs. Pas assez responsables pour s’occuper de la retraite, mais à 13 ans assez âgés pour être pénalement responsables.

Les mineurs anglais ont mis un an à crever. Sans rien obtenir, mais surtout en perdant toute crédibilité. Plus que le projet de fermeture des mines M. Thatcher* a humilié un monde. Terrassant l’infâme ennemie ouvriériste. Le mouvement social en France ne s’éternisera pas, mais la même tournure d’esprit habite la droite. Éradiquer la contestation, la mettre à genou, pour démontrer à la manière « gramscienne » que le nombre ne suffit pas, seule la volonté l’emporte.

A. Minc, le petit mandarin du Tout-Paris moque les lycéens qui manifestent, les grévistes privilégiés qui s’accrochent à leurs avantages. Un mépris affiché, jeté à la face de ceux qui luttent. Et qui luttent pour eux, mais aussi et surtout pour les autres. Ce qui manque à A. Minc, ainsi qu’à une partie de la droite c’est la faculté d’intégrer quelques données simples. Le seul moteur des décisions humaines n’est pas la cupidité. La société est là, les personnes ne sont pas des atomes errants à la recherche exclusive d’une satisfaction égotique. Humains, ils tissent des relations, des affects qui dépassent le calcul rationnel profitable. Choses que la désaffection libérale a pensé annihiler. La mauvaise nouvelle d’octobre 2010, c’est que la société existe toujours.

*M. Thatcher le 31.10.1987 « And, you know, there is no such thing as society. There are individual men and women, and there are families.« 

Vogelsong – 18 octobre 2010 – Paris

Advertisements

31 réflexions sur “Nicolas Sarkozy et les retraites, l’instant Thatcher ?

  1. Pénurie : 4000 stations-service en mal d’approvisionnement.

    Ce mardi, le groupe Total a fait état d’environ 1000 stations-service en rupture d’un ou de plusieurs carburants, soit près d’un quart des 4.300 stations que compte le réseau de la compagnie pétrolière.

    Selon l’Union des importateurs indépendants pétroliers (UIP) entre 1000 et 1500 stations sont fermées ce mardi dans la grande distribution sur un réseau de 4800 pompes.

    L’enseigne Carrefour recense à elle seule 300 stations «en rupture totale de carburant», sur un réseau de 1246 pompes à essence.

    Les distributeurs indépendants de carburant, qui revendiquent un réseau de 3500 stations environ, comptent «au moins autant de stations touchées» que dans la grande distribution, soit environ un millier.

    Au total, d’après Jean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie, ce sont «près de 4000 stations» qui sont en attente d’approvisionnement.

    http://www.lefigaro.fr/societes/2010/10/19/04015-20101019ARTFIG00346-au-moins-3000-stations-service-touchees.php

    J'aime

  2. Ah, le bonheur de voir Minc se recroqueviller devant x Matthieu des Conti ds la vidéo qui a circulé ce we….c’est qu’ils commencent à avoir peur, tous ces editocrates (threard faisait la tournée des popottes ce soir !), tous ces politiciens murés dans leur illusion sondagière…#SNT ! (Sarko is not Thatcher) et la rue se rappelle bruyamment à eux !

    J'aime

  3. Sarkozy avait promis pour être élu de maintenir le droit à la retraite à 60 ans. Il a menti.

    Fillon, mis devant l’évidence de l’injustice du projet de réforme des retraites, ne trouve comme réponse que le mensonge : http://www.liberation.fr/politiques/01012294268-reforme-des-retraites-fillon-invente-une-surcote-imaginaire

    Bref, pour défendre leur suppression du droit à la retraite à 60 ans, la droite au pouvoir n’a que le mensonge…

    http://fautresister.canalblog.com/archives/2010/10/20/19378955.html

    J'aime

  4. Tres bon même si je ne suis presque pas d’ accord avec la fin. Aujourd’hui la conso a pris une place trop grande et les gens veulent pouvoir « acheter » même s ils sont en bas de l échelle. Alors non on n’est pas des atomes errants a la recherche de satisfactions egotiques mais certains sont des consommateurs, le plus grand nombre a vrai dire. Et c est Ca qui risque de tuer le mouvement

    J'aime

  5. Je trouve que cette analyse correspond bien à la situation . La droite la plus dure et la plus réac qu’on aie jamais eue ! L’art et la manière de retourner leurs tares sur les opposants , la stigmatisation permanente , en un mot montrer que seul leur mode se pensée est le bon ,que tous les autres n’ont rien compris . C’est celà que les français dans leur ensemble(même parmi ceux qui ont voté Sarkozy) détestent le plus .
    Quand à l’espoir que ça s’amplifie , je suis un peu plus dubitatif . Je pense comme comme Ju , que l’appel continu à la guerre civile finira malheureusement par porter ses fruits comme « au bon vieux temps » de l’appel de Grenoble .
    Et surtout que ceux qui sont dans la rue sont peut-être à la recherche d’une autre dignité , d’une autre relation de fraternité , mais beaucoup de ceux qui n’y sont pas auront vite fait de retourner les choses à leur avantage ( en nature) .Leur espoir étant que ces manifestations finissent par porter leurs fruits , ils pourront ainsi récolter leurs « avantages acquis » tout en traitant les grévistes d’agitateurs , de fainéants et d’ennemis de la nation . Leur « morale » sera sauve . Ils s’en iront ensuite dans un supermarché acheter pas cher des produits fabriqués dans des pays où la protection sociale est inexistante , tout en déclarant haut et fort que c’est pour défendre nos régimes sociaux qu’il ne faut pas faire grève !
    Viendront alors les bonnes paroles d’évangile qui nous feront admettre pour un bon bout de temps que ceux qui manifestent ne sont que des ringards qui ne veulent pas accepter la « modernisation » et blablabla . Culpabiliser en plus , et le tour sera joué. Enfin , espérons que non !

    J'aime

  6. Le slogan de l’année 2010.

    Voici un excellent slogan, à scander dans les manifs :

    « Dehors, les talonnettes !

    Place à l’Etat honnête ! »

    (Ce slogan est de Zineb Dryef/Rue89).

    J'aime

  7. Pingback: Le mépris thatchérien de Sarkozy face aux manifs » Article » OWNI, Digital Journalism

  8. Alliance avec le FN : un député UMP brise le tabou.

    L’élu du Nord Christian Vanneste milite pour la fin du «cordon sanitaire» à l’égard du parti frontiste en vue des législatives de 2012. Un sujet sensible pour les leaders de l’UMP et du FN.

    Coutumier des déclarations chocs, le député UMP du Nord Christian Vanneste a encore frappé. Interrogé le 6 octobre dernier au micro de Radio Courtoisie – une antenne proche de l’extrême-droite -, l’élu du parti majoritaire s’est clairement prononcé pour une alliance avec le FN lors des législatives de 2012.

    http://www.lefigaro.fr/politique/2010/10/20/01002-20101020ARTFIG00478-alliance-avec-le-fn-un-depute-ump-brise-le-tabou.php

    J'aime

  9. Jean-Louis Borloo : « Quatorze dépôts de carburant sont toujours bloqués ».

    Interrogé sur le retour à la normale dans les stations-service, dont environ 5.000 étaient à sec ou en rupture d’au moins un produit jeudi, le ministre n’a pas voulu s’avancer :

    « Je ne peux pas le dire précisément, et celui d’ailleurs qui le dirait, je pense qu’il serait bien imprudent. »

    http://www.lepoint.fr/economie/jean-louis-borloo-quatorze-depots-de-carburant-sont-toujours-bloques-21-10-2010-1252267_28.php

    J'aime

  10. Carburants : « Gros problèmes » dans 1 station sur 2.

    La moitié des stations-service françaises (hors grandes surfaces) ont de « gros problèmes d’approvisionnement » en carburants, a prévenu jeudi Christian Roux, représentant des exploitants de stations-service.

    « Il y a la moitié des stations-service qui ont des gros problèmes d’approvisionnement, qui sont à vide ou en manque d’un produit », a dit à l’AFP M. Roux, qui préside la branche des propriétaires-exploitants de stations-service au Conseil national des professions de l’automobile (CNPA).

    Cette branche représente les plus de 7.000 stations françaises (sur 12.300 au total) non détenues par des grandes surfaces, a affirmé M. Roux.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2010/10/21/97002-20101021FILWWW00434-gros-problemes-dans-1-station-sur-2.php

    J'aime

  11. Carburant : pas d’amélioration de l’approvisionnement.

    PARIS – La Fédération nationale des transporteurs routiers français (FNTR) a indiqué jeudi s’attendre à une fin de semaine « difficile » et ne pas voir d’amélioration du côté de l’approvisionnement en carburant, demandant à accéder aux stocks en priorité.

    « On attend une fin de semaine difficile et le week-end tout autant, voire plus, si rien ne change (…) On a du mal à s’approvisionner, on n’attend pas d’amélioration sensible avant plusieurs jours », a déclaré à l’AFP Jean-Paul Deneuville, délégué général de la principale organisation du secteur.

    Stations et dépôts « ne sont pas totalement accessibles » et les camions eux-mêmes « ne pourront bientôt plus transporter le carburant et les produits nécessaires à l’approvisionnement des magasins », a-t-il prévenu.

    La Fédération Nationale des Transporteurs Routiers regrette que les véhicules utilitaires ne bénéficient d’aucune priorité spéciale pour obtenir du carburant, a-t-il expliqué.

    « S’il n’y a pas de décision prise pour le week-end et en début de semaine en matière de hiérarchisation des priorités pour les véhicules utilitaires, nos véhicules ne seront plus en mesure de livrer (le carburant) et on va dans le mur », a dit M. Deneuville.

    « Il y a effectivement pénurie », a confirmé de son côté Philippe Grillot, président de la Fédération des Entreprises de Transport et Logistique de France (TLF) lors d’une conférence de presse.

    http://www.romandie.com/ats/news/101021144344.pilpf42i.asp

    J'aime

  12. La raffinerie des Flandres autorisée à fermer.

    Le tribunal de grande instance de Nanterre est revenu ce vendredi 22 octobre sur la décision de la Cour d’appel de Douai.
    Une décision qui pourrait s’avérer explosive, alors que les douze raffineries françaises sont toujours bloquées en protestation contre la réforme des retraites.

    Total vient d’être autorisé par le tribunal de grande instance de Nanterre à ne pas procéder au redémarrage de l’activité de sa raffinerie des Flandres, située près de Dunkerque (Nord).

    En autorisant ce vendredi 22 octobre le groupe pétrolier à fermer ce site, il pourrait bien mettre involontairement le feu aux poudres.

    La décision rendue ce vendredi par le tribunal de grande instance revient en effet sur une précédente décision de la cour d’appel de Douai, qui appelait en juin dernier le groupe pétrolier à redémarrer la raffinerie sous peine d’amende, pour défaut d’information des représentants du personnel.

    Ce vendredi, si la justice a également reconnu cette entrave, elle a seulement condamné le groupe Total à verser 5000 euros au comité central d’entreprise. Et autorisé la direction du groupe à «ne pas procéder au redémarrage» du site, et à mettre ainsi de fait un terme à son activité.

    Un projet de fermeture qui avait en mars dernier suscité l’ire des salariés du secteur et engendré le blocage de six raffineries françaises durant une semaine.

    Mauvaise nouvelle alors que les douze raffineries du territoire sont actuellement bloquées en protestation contre la réforme des retraites actuellement en débat au Sénat.

    D’autant plus qu’elle s’ajoute à une autre nouvelle explosive : la décision prise jeudi par le groupe suisse Petroplus de mettre à son tour fin à l’activité de sa raffinerie de Reichstett, près de Strasbourg.

    J'aime

  13. Pingback: Variae › Retraites : pour une votation citoyenne

  14. La justice suspend la réquisition de la raffinerie de Grandpuits.

    Ils avaient déposé un recours en référé pour contester la réquisition de la raffinerie de Grandpuits, bloquée par le mouvement de grève. Les syndicats ont obtenu gain de cause : selon leur avocate, le tribunal administratif de Melun suspend la réquisition.
    « Les grévistes réquisitionnés n’ont plus à l’être », résume Maître Gaëtane Carlus.

    http://www.france-info.com/france-justice-police-2010-10-22-la-justice-suspend-la-requisition-de-la-raffinerie-de-grandpuits-492902-9-11.html

    J'aime

  15. Mobilisation : 63 % des Français d’accord.

    AFP

    23/10/2010

    La poursuite de la mobilisation contre le projet de réforme des retraites, avec l’appel à deux nouvelles journées d’action, est justifiée pour 63 % des Français, selon un sondage Ifop à paraître dans Dimanche Ouest-France.

    Selon cette enquête, 37 % des personnes interrogées ne trouvent pas justifié l’appel intersyndical à se mobiliser les 28 octobre et 6 novembre prochains.

    J'aime

  16. Pingback: What the French protester are telling us: it is a Social, not an Economic Choice.

  17. Si Sarkozy gagne contre la rue, il sait qu’il pourra tout faire passer désormais alors il ne veut rien lâcher. La France prend un retard considérable dans de nombreux domaines comme la recherche alors que tout l’avenir d’un pays en dépend pour sa survie économique notamment. Mais Sarkozy n’en a cure, il veut faire plier le peuple. C’est marche ou crève !

    J'aime

  18. Des policiers en civil infiltrent les manifs, lancent des pierres, brisent les vitrines, … puis capturent des jeunes manifestants.

    Ensuite, les policiers les amènent au commissariat, et au commissariat, … surprise !

    Les caméras sont là pour filmer les jeunes manifestants capturés !

    La police et les médias pro-gouvernementaux sont bien coordonnés !

    C’est une coordination entre :

    1- Les policiers en civil qui provoquent, qui créent des incidents pendant les manifs, qui tendent des pièges,

    2- et les médias pro-gouvernementaux.

    Les médias pro-gouvernementaux sont prévenus par la police, pour venir filmer les bonnes images, au bon moment, au bon endroit.

    Ces images serviront à la propagande gouvernementale sur TF1, LCI, BFM TV, i-Télé, etc.

    Un témoignage extraordinaire :

    http://www.lanouvellerepublique.fr/ACTUALITE/People/Manifs-pris-au-piege-de-la-guerre-des-images

    J'aime

  19. Si les 3 millions de personnes qui battent le pavé harnachés de pancartes contre la réforme des retraites sont « le peuple », qui sont les 62 millions de français restants ?
    (Ce n’est pas un troll j’attends une vraie réponse !)

    J'aime

    • Il faut bien se rendre à l’evidence. Tant que nous n’aurons pas 30 millions de français dans la rue, cette contre-reforme sera voulue par une majorité.

      Et comme ce projet est salutaire et qu’il n’y aucune autre alternative, la piétaille qui manifeste tient lieu de petite commémoration folklorique.

      Ainsi soit-il.

      J'aime

  20. Un internaute, dont le pseudo est nomad.soul, écrit :

    Vu dans les commentaires du Monde.fr à propos de l’article :

    http://www.lemonde.fr/societe/reactions/2010/10/25/sur-le-web-des-rumeurs-croissantes-autour-de-policiers-casseurs_1430775_3224_1.html

    “Jérémy Robine, docteur en géopolitique
    25.10.10 | 19h17
    Le 18/10, par curiosité je suivais la manifestation sauvage, en retrait trottoir de droite avec des journalistes (on me voit courir dans la vidéo). Je me suis retrouvé à moins de 10 mètres de la scène de l’attaque de la banque etc. J’ai suivi le ninja ensuite, je l’ai perdu à l’entrée de l’opéra, et je l’ai retrouvé rue de Charenton avec un brassard Police, puis lorsqu’il a quitté le dispositif, par l’autre côté de la rue, où j’étais pour mieux voir. Je crois que c’est clair, comme ça, non ?”

    Fin de citation.

    Je ne suis pas journaliste, mais cette personne existe bien

    http://www.edr.fr/Equipe_EDR/jeremy_robine.htm

    alors est-il possible d’enquêter un peu plus sur ses dires ???

    Qu’un journaliste vérifie ce témoignage ?

    J'aime

  21. Mais non !

    Ne vous inquiétez pas !

    Aucun syndicat de policiers ne portera plainte contre Mélenchon.

    Et Brice Hortefeux, lui non plus, ne portera pas plainte contre Mélenchon.

    Pourquoi ?

    Parce que ce que dit Mélenchon sur les policiers casseurs, c’est vrai.

    Voilà pourquoi.

    C’est tout.

    Si les syndicats de policiers ou si Brice Hortefeux portent plainte contre Mélenchon, ils vont se retrouver au moment du procès avec :

    – des vidéos

    – des photos

    – des témoins, dont au moins trois ont déjà témoigné sur internet en donnant eux-mêmes leur nom !

    Le procès contre Mélenchon serait une bombe atomique pour les policiers casseurs et pour Brice Hortefeux.

    http://www.lepost.fr/article/2010/10/26/2281407_melenchon-accuse-les-policiers-de-se-deguiser-en-casseurs-pas-de-plainte-d-hortefeux.html

    J'aime

  22. Tout le monde a vu cette vidéo dans laquelle un « casseur » à capuche donne un coup de pied dans le dos d’un monsieur à cheveux blancs.

    Deux versions s’affrontent pour savoir qui est ce casseur, que certains surnomment « le ninja ».

    1- La version de Patrice Ribeiro, du syndicat Synergie-Officiers.

    « On sait qui c’est. C’est un militant d’extrême-gauche extrêmement violent et extrêmement connu » assure à RTL Patrice Ribeiro, secrétaire général de Synergie-Officiers.

    2- La version de Jérémy Robine, docteur en géopolitique, enseignant en géopolitique (à l’Institut Français de Géopolitique) et en cartographie (IFG et Sciences-po Paris).

    Jérémy Robine a témoigné dans un débat organisé sur le site internet du journal « Le Monde ».

    http://www.lemonde.fr/societe/reactions/2010/10/25/sur-le-web-des-rumeurs-croissantes-autour-de-policiers-casseurs_1430775_3224_1.html

    “Jérémy Robine, docteur en géopolitique.

    25.10.10 | 19h17

    Le 18/10, par curiosité je suivais la manifestation sauvage, en retrait trottoir de droite avec des journalistes (on me voit courir dans la vidéo). Je me suis retrouvé à moins de 10 mètres de la scène de l’attaque de la banque etc. J’ai suivi le ninja ensuite, je l’ai perdu à l’entrée de l’opéra, et je l’ai retrouvé rue de Charenton avec un brassard Police, puis lorsqu’il a quitté le dispositif, par l’autre côté de la rue, où j’étais pour mieux voir. Je crois que c’est clair, comme ça, non ?”

    Alors ?

    Qui dit la vérité ?

    Qui ment ?

    J'aime

  23. Le casseur « ninja » aurait été arrêté.

    Lefigaro.fr

    Un homme, suspecté d’être un « policier casseur », a été interpellé jeudi 28 octobre dans un squat du 20e arrondissement de Paris, révèle Europe 1.

    Agé d’une trentaine d’années, l’homme a été indentifié comme un des casseurs suspectés d’être des policiers infiltrés dans les manifestations. Il fait en réalité partie d’une mouvance autonome-anarchiste. La BRI et la BAC le recherchaient depuis plusieurs mois pour des dégradations de boutiques.

    Il a été identifié grâce à une vidéo Reuters et suite à des photos prises par des policiers en civil. Lors de son arrestation, l’homme portait des habits similaires à ceux dont il est vêtu sur la vidéo.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/10/28/97001-20101028FILWWW00595-le-policier-casseur-n-en-est-pas-un.php

    Samedi 16 octobre, le « casseur ninja » est filmé pendant une manif. Sa vidéo est diffusée partout : d’abord sur internet, puis ensuite à la télévision.

    Douze jours après, miracle ! Le « casseur ninja » est arrêté !

    Douze jours après, miracle ! « Lors de son arrestation, l’homme portait des habits similaires à ceux dont il est vêtu sur la vidéo. »

    Mort de rire !

    Il avait gardé les mêmes habits que sur la vidéo !

    Un homme est filmé, sa vidéo est diffusée partout, … mais il garde quand même les mêmes habits pendant douze jours !

    Le Figaro, Europe 1, TF1, … et certains policiers nous prennent VRAIMENT pour des cons !

    J'aime

  24. Pingback: Avis à la population : réunion publique du Front de gauche, mardi 14 décembre à 19 h | Flux de blogs de gauche

  25. Pingback: l’héritage crétin de Sarkozy | Flux de blogs de gauche

  26. Pingback: Après l’attentat (suite de A la guerre comme à la guerre) | laetSgo le Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s