MODEM, la droite a de l’avenir

Contre toute logique le basculement du paysage politique français vers la droite se poursuit. L’émergence du MODEM après l’élection présidentielle de 2007, sa présence significative deux années plus tard le confirme. Le parti présidentiel de F.Bayrou s’est installé durablement dans le paysage politique français. Et, pas au détriment de l’UMP.

imagesLa droite décomplexée a peu de soucis à se faire. La décomposition idéologique a atteint le stade critique du néant politique. L’incompétence par le jeu du marketing et de la stratégie électorale offre maintenant la récompense du pouvoir. Dans la démocratie du moment, grâce aux égos infatués, un bilan exécrable agrémenté de salves quotidiennes de balivernes permet aux hiérarques de l’UMP un accaparement constant du pouvoir. Sept années de gouvernement, trois à venir, et plus si tout s’agence bien. Comme partenaire, l’ambitieux leader du MODEM tient parfaitement son rôle. Exécute admirablement la partition. À la tête d’une armée mexicaine, composée de proto UDF, de frustrés du socialisme et d’opportunistes en tout genre, l’ancien ministre de Balladur vibrionne dans le paysage politique français. Parfaitement certain de son destin, il veut incarner une alternative lors des prochaines présidentielles.
Bien engoncé entre le PS et l’UMP, il a réussi à parachever le discrédit du parti de J.Jaurès. Il lui arrive même, lors de diatribes, de le doubler par gauche. R.Dati déclarait que F.Bayrou était « le meilleur socialiste ». Mais un socialiste de droite.
Le PS a fait beaucoup de chemin en trente ans. Il est allé si loin que personne ne croit en son projet, en ses hommes. La moindre mesure sociale avancée par le parti de M.Aubry fait au mieux sourire. Le leader du mouvement démocrate par son positionnement tactique maintient la prise d’étranglement du PS. Déjà deux années de suffocation sous l’œil amusé de l’Élysée.
Le MODEM n’a pas de programme et se garde bien d’en élaborer un. L’objectif du parti : durer jusqu’en 2012. Ne pas cocufier ouvertement et avant le scrutin les militants et électeurs. Car il y aura des déçus. Beaucoup. Mais la stratégie est payante, stérile de toute proposition, il pèse. Alors pourquoi précipiter la tombée des masques ?
Enrober le discours économique de la mystique « humaniste » parait suffisant aux supporters orange. F.Bayrou manie judicieusement des hochets pour militants à basse intensité : une devanture ripolinée tango, un projet nébuleux, des concepts politiques vaporeux. Les vieux UDF tendance catholique utilisent cet artifice depuis des lustres, ils en comprennent le code, en attendent le pouvoir. Les nouveaux adhérents, exaltés, y voient un nouveau concept prodigieux pour faire « de-la-politique-autrement ». Autrement, avec des nomades idéologiques comme J.L.Benhamias qui siège avec le groupe vert européen ou la jupette C.Lepage de Cap 21, qui veut « dépasser-le-clivage-gauche-doite-en-écologie ». Et des soutiens bigarrés tels J.Peyrelevade ou le libéral démissionnaire C.Saint-Etienne. Au mieux, le MODEM sera un PS sans l’histoire. Amnésique de la grande Histoire sociale, celle des luttes, des victoires, du progrès.
Le « centre » n’existe pas. En politique, les « sans étiquettes », les « apolitiques », « divers », et les centristes finissent toujours à droite. Un tropisme qui veut qu’invariablement à la fin, entre droite et gauche, le balancier  tombe infailliblement à droite.
La dislocation complète du PS rendrait l’élection présidentielle risquée pour N.Sarkozy. Face au béarnais, il serait probablement perdant. Ce dernier, effet répulsif aidant, bénéficierait d’une grande partie des voix de la gauche. Une piètre consolation pour les progressistes, qui, au lieu d’élire un libéral inculte, hériterait d’un libéral modéré.
Le maintien du statu quo, avec un PS exténué, un MODEM à 14% profitera à l’Élysée. La répétition du scenario de 2007 étant plus que probable. A la clef, un tour supplémentaire avec l’UMP.

En tout état de cause, et malgré la déroute idéologique du libéralisme et de l’individualisme comme projet de société, devant la crise dévastatrice qui frappe les plus fragiles, la droite qu’elle soit modéré, conservatrice, décomplexée, de F.Bayrou à N.Sarkozy a un bel l’avenir.

  • Logo avec l'aimable autorisation de cpolitic

Vogelsong – 29 mai 2009 – Paris

Publicités

22 réflexions sur “MODEM, la droite a de l’avenir

  1. OMG, tu tire à vue sur le Modem, truc dont le vieil appareil UDF est encore présent, même ripoliné.

    Le problème est simple, le PS doit cogiter, écouter la société civile et proposer un projet percutant après avoir admis leur erreurs passées.

    Soyons rassurés, la première secrétaire a annoncé que ça allait commencer: un seul mec est chargé du projet, et pour le reste ce sera des fêtes de la rose où elles sera présente.

    J'aime

  2. Chèr(e) aucun(e)
    Pour trouver des articles nuancés d’une objectivité lumineuse, il y a Le Figaro, Le Monde, Libération. Aussi, Marianne vous ira comme un gant.

    Ce n’est pas une question d’amour mais de sérieux. Concernant les aigreurs ventrales, les pharmaciens délivrent de bonnes médications.

    J'aime

  3. chère chanson de l’oiseau, je ne pense pas qu’il y ait aucun parti politique en france capable de porter une politique pour le bien du pays, tout bêtement parce que je n’ai déjà pas l’impression que les français soient capables d’agir bien, politiquement parlant. Du coup je ne pense pas non plus que le modem soit un plus mauvais parti que les autres, qu’il soit plus à droite que le ps ou la droite elle-même. Je veux bien faire parti du cortège d’une armée mexicaine, ça ne me gêne pas. Je me demandais juste pourquoi vous êtes aussi dur avec ce parti, pourquoi dans la logique de conquête du pouvoir vous semblez plutôt défendre le ps (et récriminer contre le modem), que l’inverse.

    J'aime

  4. Si les centristes finissent à droite, c’est parce qu’il n’y a pas de gauche, ou une gauche archaïque. Enlève le PS de l’échiquier politique, et le MoDem est la nouvelle gauche, héritière du Parti radical ou des gauches parlementaires européennes (et notamment italienne).

    Et ce n’est pas en mettant un coup de barre à gauche que le PS s’en sortira. L’évolution des gauches partout en Europe montre que c’est de l’autre côté qu’il faut aller, et concurrencer directement le MoDem sur ses terres. La stratégie de l’arc-en-ciel, de Besancenot à Bayrou, est la pire qui soit, et c’est celle qu’a choisi le PS pour le moment.

    J'aime

  5. « Mystique humaniste »

    Je pense que tu as résumé la quintessence du bayrouisme, à condition de bien comprendre que l’humanisme dont il s’agit est celui de Francis Lalanne plutôt que celui d’Erasme…

    “dépasser-le-clivage-gauche-doite-en-écologie”

    Faudra dire à Corinne que son créneau est déjà pris par Dany-le-jaune, chantre de l’écologie ni-gauche-ni-gauche.

    J'aime

  6. « Le MODEM n’a pas de programme et se garde bien d’en élaborer un »

    Je ne te contredirai pas sur ce point. Et c’est ce qui m’a le plus choqué dans l’intervention de Bayrou l’autre soir: un discours passe-partout pro Europe.
    Son attaque contre Con Bandit ou plutôt Dany-le Jaune (très bon) est juste foireuse.
    Et pourtant il fallait attaquer Dany, parce que ça fait partie de ces gens qui font beaucoup de mal à la gauche, comme Lang ou Kouchner. Je les mets dans le même sac.

    J'aime

  7. Le Modem ou l’avénement du vide en politique.
    Tout cela manque terriblement de clairvoyance et de culture politique…
    Cela dit, j’ai pourtant l’impression que la gauche est là mais un peu trop éparpillée !!!
    :-)

    [Ah merde y’a Sarkozy qui discourt dans ma télé, faut que j’aille éteindre…].

    J'aime

  8. Je ne vois pas pourquoi « l’individualisme » serait forcément à rattacher à la droite dans son ensemble.

    De plus, l’Histoire a prouvé que dans l’exercice du pouvoir, les idéologies se confondent.

    J'aime

  9. @Dagrouik
    Pierre Larrouturou nous avait expressément dit « avec un projet consistant le PS n’a pas à se soucier de MODEM ».
    Je précise que , bien qu’au PS le projet ne soi pas très alléchant, contrairement au MODEM, il y en a un.

    @Aucun
    Comme j’essaie de l’expliquer dans ce billet, le MODEM est une anesthésie droitière. Elle se veut consensuelle et humaniste. C’est en fait une soumission molle au dogme libéral. Légèrement « humanisé ». On peut ne pas être d’accord…

    @Nick
    On peut imaginer une ablation du PS. Il y a trente ans un énorme coup de barre à droite a été donné. Je ne suis pas une révolutionnaire, tu l’imagines. Je pense juste qu’un contre poids, lourd à gauche est nécessaire. Le centre de gravité s’est trop déplacé. Le MODEM y contribue largement.

    @Etiam
    Salut!
    C.Lepage est une nomade et une opportuniste. Une de plus. Peut être vais je la rencontrer. Je lui ferai part de ta judicieuse remarque.

    @Eric
    La politique en France atteint certaines bornes. La déliquescence que j’évoque à l’entame.

    @Monsieur Poireau
    Au début du texte je m’étonne que la gauche malgré la situation de faillite idéologique du projet libéral ne soit pas plus là. Les organisations de type MODEM sont là, je pense, pour « tamponner ». Pas de pensée claire, pas de positionnement, pas d’idéologie. Un doux pragmatisme de droite.

    @Mancioday
    Cela méritera une encyclopédie. Je sais que tu as lu Von Hayek. Il y a de fortes nuances avec le projet gaullien, moins individualiste. Néanmoins cette droite (toute la droite de Villepin à Seguin en passant par Balladur, etc.) durant trente dernières années à aussi et surtout validé le projet individualiste.

    @GauchedeCombat
    Côté Biblio.
    Collection Raison d’agir
    H.Laborit – L’éloge de la fuite
    En ce qui me concerne, le terrorisme, bof :)

    J'aime

  10. salut chansonnette, sur ce, je suis d’accord, le modem est une anesthésie de la droite, mais de la gauche aussi. Il refuse tout autant la libéralisation des moeurs que du marché, ou accepte les deux à la fois, c’est selon. Il s’agit d’un pragmatisme de nulle part. Mais vu que les dirigeants de gauche ont parfois des politiques aussi libérales (aux états-unis clinton ruine l’afdc, en france fabius soit un champion du même genre) en ce qui concerne le marché, vu que l’émancipation individuelle socialiste passe par la soumission à l’état, à ses aides, ses règles, et vu que les politiques répressives ne sont plus l’apanage de la droite (cf ségolène royal), car il faut bien arriver au pouvoir, il est logique que le parti qui fait la jonction déplace aussi son centre de gravité.

    Je ne pense pas qu’on puisse taxer le modem d’être un des partis les plus libéraux de ce pays. Au contraire refusant en un sens l’individualisme-anarchisme-libertarisme de gauche comme la toute puissance de la main-invisible-qui-fait-tout, il est à chaque fois moraliste. après, c’est comme d’habitude, tout dépend du sens qu’on donne aux mots.
    bien à vous

    J'aime

  11. Dans toute l’Union Européenne, quel est le taux de participation aux élections européennes ?

    En 1979, le taux de participation aux élections européennes était de 61,99 %.

    En 1984, le taux de participation aux élections européennes était de 58,98 %.

    En 1989, le taux de participation aux élections européennes était de 58,41 %.

    En 1994, le taux de participation aux élections européennes était de 56,67 %.

    En 1999, le taux de participation aux élections européennes était de 49,51 %.

    En 2004, le taux de participation aux élections européennes était de 45,47 %.

    En 2009, le taux de participation aux élections européennes était de 43,09 %.

    http://www.elections2009-results.eu/fr/turnout_fr.html

    Quand on regarde le graphique ci-dessus, on constate que plus on fait l’Union Européenne, plus les électeurs s’abstiennent.

    Le divorce entre l’Union Européenne et les électeurs est consommé.

    L’idée européenne est morte.

    J'aime

  12. @Vogelsong : Et si le MoDem, c’était la nouvelle gauche ? ;-)

    C’est la question que je pose, et elle est sérieuse. Le scrutin d’hier soir nous a montrés que lorsque les électeurs socialistes délaissent le PS, c’est pour aller chez les Verts. Reste maintenant à savoir si les Verts sont à gauche ou à droite du PS…

    J'aime

  13. Pingback: Pharmakon » Blog Archive » Le modem doit montrer sa dimension collective

  14. Savez-vous une chose, Vosgelong, je vous trouve insultant. En particulier envers tous les militants qui construisent le projet démocrate. Qui avait ses déclinaisons pour l’Europe, qui aura ses déclinaisons pour les régions et également ses déclinaisons pour la France. Et qui reste un projet cohérent de société. Nos leaders n’ont pas su le porter ? En tout cas c’est l’avis des électeurs. Et comme un client qui se fait arnaquer sur une voiture d’occasion, ils ont toujours raison.

    Cela dit, c’est votre droit d’être aussi fermé d’esprit (ou de mauvaise foi) pour croire à ce que vous dites. C’est votre liberté.

    Mais ce qui est sidérant c’est que vous n’avez pas compris le vrai enseignement de cette campagne : tirez à boulets rouge sur le MoDem n’aide pas le PS (ni la gauche en général).

    Les électeurs sont partis. Ils peuvent revenir. Mais pour l’instant ne veulent pas. Vous les avez convaincus (avec la complicité maladroite de Bayrou) que le Béarnais est de droite. Vous avez réussi. Et ils sont partis sur une alternative « de gauche » (écolo, 68, anti-financière … ça fait gôche ça, non?)

    Et pourtant, il y avait bien de soutiens de Sarkozy 2007 dans cette alliance (Hulot).

    Je vis assez loin de Paris mais les hurlement de rire de la Boétie s’entendent jusqu’ici

    J'aime

  15. @Nick
    Tu oublies l’histoire (non tu ne peux pas toi oublier l’histoire) avec les luttes, les défaites, les victoires.
    Être de gauche à un sens. Des fois avec le PS c’est très dur de donner du sens à « être de gauche ». Tu imagines avec le MODEM.
    Je suis très circonspect sur le scrutin européen de juin 2009. L’émergence d’Europe me laisse une impression de malaise.

    @Claudio
    Je dépeins un parti vide. Votre posture d’insulté vous regarde. Si vous montez sur le ring politique, attendez-vous à recevoir. Dru.
    Je n’ai pas pour objectif d’aider le PS.
    C’est d’ailleurs l’essence de ce satané blog. Dire tout
    . Tout dire.
    Et si vous passez à Paris, faites-moi signe. Nous échangerons de vive voix.

    @BA
    Je ne serai pas aussi définitif. Même si ce projet ne me transporte pas.

    @Aucun
    Le MODEM est plus ou moins libéral. En fait, on ne sait pas. Ça dépend.

    J'aime

  16. Pingback: Bayrou, le désenchantement | Reversus

  17. 1/ Merci de respecter les Common Creatives en précisant notamment la source de l’image

    2/ Pour une fois que je passais par là, c’est ballot non?

    3/ Evidemment d’accord avec l’ensemble de l’article sauf ici:
    les “apolitiques”, “divers”, et les centristes finissent toujours à droite.
    Le mot « apolitiques » est en trop.

    4/ Content d’avoir appris un mot nouveau pour m’endormir moins con ce soir: « infatuer: S’exagérer le mérite ou l’importance d’une personne ou d’une chose. »

    Je vais peut être revenir pour en apprendre d’autres ;-)

    J'aime

  18. @émachedé
    1/ 2/ Ce ton péremptoire a des relents HADOPISTE. Google ramène cette image. C’est Internet…

    3/ Je maintien « apolitique »

    J'aime

  19. Merci pour ton lien Volgelsong.

    Mes interventions concernant le respect des Common Creatives n’avaient pas les objectifs que tu as cru déceler en retorquant exagérement par « un petit côté F.Lefebvre HADOPISTE […] un tantinet péremptoire ».
    Je regrette la confusion qu’elles aient pu entraîner.

    Le fait que l’image ait été rapportée par un moteur de recherche, ne supprime en rien les droits qui s’y rapporte, d’autant qu’une url placée sur l’image indique clairement sa provenance.
    Chapitres clos. Sans Rancune.

    Quant à l’article concerné aussi par ce commentaire, as tu des exemples concrets et éventuellement connus d’ « apolitiques » tombés du côté de la droite?

    Cordialement,
    Emachedé

    J'aime

  20. Pingback: Nicolas Sarkosy | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s