Distinction nationale pour un « philosophe » de la réclame

Le 14 juillet, la cuvée* des légions d’honneur fut de qualité. Le chef de l’état, fidèle à ses habitudes, flatte l’obséquieux, le médiatiquement utile, le servile. Instituée en 1802 par Napoléon, la légion d’honneur est la plus importante distinction nationale. Cette breloque récompense les mérites éminents rendus au pays. En 2008, pour la fête nationale, date anniversaire de la prise de la Bastille, c’est (entre autres) J.Séguéla qui est décoré.

Le bistre publicitaire est un éminent entremetteur. En effet, lors de l’une de ses sauteries, une susurrante demi-mondaine germano-pratine rencontre l’idylle présidentielle. La suite s’enchaîne tel un bon « storytelling », disneyland, Windsor, l’Elysée, (un bambin ?).

En plus de sa fonction de marieur, le halé publicitaire affiche de soi-disant convictions « de gauche » (pareillement à la mariée du dîner agencé, d’ailleurs). Fameux plagiaire d’une formule de L.Blum qu’il resservira pour la campagne de F.Mitterrand, « La force tranquille », il se fait un nom. Comme beaucoup de libéraux instinctifs dits de « gauche », il appartient à cette frange symbolique, qui squatte les dîners mondains et qui n’a absolument aucune idée de ce que vivent les Français. Lors de l’échéance présidentielle de 2007, il entame la campagne en soutien de S.Royal, fustigeant même le judas E.Besson. Avec bon nombre de personnalités de « gauche », il quitte tout de même le navire entre les deux tours. Après un coup de fil persuasif du candidat conservateur, le visionnaire J.Séguéla se déclara plus inspiré par un programme antisocial et libéral. On le sait aujourd’hui, n.sarkozy (lui-même félon) s’entiche d’une pléthore de traîtres. Le Vice président d’Havas–Advertising (qu’il co-dirige avec le « yachteur » V.Bolloré) est maintenant dans le premier cercle, son amulette agrafée au costard.

Avec l’ancien communiste reconverti hagiographe patronal J.Marseille (aussi promu chevalier le même jour), le philosophe des cabines U.V. fit part aux téléspectateurs de son sens de la solidarité lors d’une émission** en Janvier 2008. Il qualifiera de « fou » le président vénézuélien H.Chavez qui « dilapide » la rente pétrolière en investissant dans les écoles et les hôpitaux. Que l’on puisse trouver une bonne douzaine de défauts au plantureux militaire, c’est indéniable. Par contre, lancer l’anathème parce qu’un gouvernement utilise l’argent de l’or noir pour conduire une politique sanitaire et d’éducation ? Dans un pays où une majorité de la population manque de tout… Édifiant. En fait, c’est une certaine vision de la politique « de gauche ».

Le communiquant au sourire lifté s’occupe aussi d’affaires internationales, en particulier de dictatures africaines. Il se consacra aux campagnes électorales de deux satrapes, O.Bongo et l’équarrisseur pacifiste B.Eyadéma. Assurément, c’est pour le philosophe publicitaire l’occasion d’apporter la démocratie en ces sombres contrées. Il déclama au journal Le Monde : « la publicité est le sponsor de la démocratie. Quand, dans un pays, il y a consommation, envie de travailler, de réussir, la démocratie marque des points. Nous donnons des leçons d’antiracisme au monde et nous pratiquons l’apartheid publicitaire (nldr : sic!) »***. Débile.

C’est sûrement pour ses convictions, son génie et sa rectitude que le publicitaire au visage de cire est honoré par son nouveau Pygmalion, le 14 juillet 2008.

*Cette promotion distingue aussi, la charismatique I.Betancourt, le comédien éthylique D.Boon.

** Source « Œil de Lynx » Alain

*** Source Le plan B

vogelsong – Port-Cros – 20 juillet 2008

Advertisements

Une réflexion sur “Distinction nationale pour un « philosophe » de la réclame

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s