Brèves

-

Rachida va t-elle prendre la porte ?

13 novembre 2008

L’Express titre « Disgrâce » en mettant en couverture R.Dati et N.Sarkozy. L’hebdomadaire est toujours parfaitement au fait de ce qui se trame à droite, car de droite. Nicolas abhorre Rachida, des litanies pondues à longueur de pages nous expliquent le comment du pourquoi.

Comme toujours c’est plus simple. Élémentaire règle depuis que le management est ce qu’il est. Quand la belle cadre dynamique et totalement dévouée sent poindre le crépuscule de sa fécondité, elle conçoit, en vitesse. Et ce polichinelle met le pacha, en général un chefaillon un peu autoritaire et misogyne, en pétard. C’est simple.

-

Oh my !!

21 octobre 2008

DSK se fait gaulé pour avoir culbuter une ou deux collaboratrices. Après W.Clinton, M.Mosley et une longue série de types qui se pensent tout permis, l’ancien ministre des finances socialiste, directeur du FMI, adoubé par N.Sarkozy se fait cartonner en pleine crise financière. Pour quelques coups de reins ? On le sait, les directeurs mâles de grandes institutions n’utilisent jamais (oh non jamais) leurs positions dominantes pour s’envoyer en l’air avec des subordonné(e)s. Le problème pour Dominique, c’est qu’il s’est fait choper. Et les conséquences sont astronomiques. D’abord le blog (qui s’appelle « deux ou trois choses vues d’Amérique », cela ne s’invente pas) d’A.Sinclair (son officielle à DSK) marche du feu de dieu (vous n’y apprendrez rien, mais ses yeux sont si bleus). En plus, un candidat de droite pour la gauche semble grillé pour les élections de 2012. Personne ne se plaindra. Lui de la bagatelle, la gauche pour son avenir.

-

Encore des noisettes

17 octobre 2008

L’écureuil perd 600 millions d’euros sur un incident. C’est fou le nombre d’ »incidents » que subit la finance en cet automne maudit.

La lutte des classes

17 octobre 2008

Marie georges buffet fut invité de France Inter et interrogée sur la lutte des classes. On apprend avec stupeur qu’elle est toujours d’actualité selon Mamie « Georgette ». Plus piquant, un universitaire, Christian de Boissieu, ultra libéral, interrogé lors de la même émission préfère parler de « conflit de répartition ». Doit on parler de « sémantiqueur d’ébène » à propos de cet olibrius ?

Au détour…

09 octobre 2008

…d’un article, on peu s’apercevoir qui le groupe Amaury detient le quotidien L’Equipe. Mais aussi organise le tour de France avec Amaury Sport Organisation. Il parait que le probe L.Armstrong reprendrait du service…

Faire la guerre au nom…
15 septembre 2008

…de la démocratie, des droits de l’homme et tout ça. C’est un peu ce que raconte l’UMP à l’unisson. Et qui justifie le déploiement de troupes supplétives aux américains. Or les français sont très majoritairement opposés à l’envoi de bataillons en Afghanistan. Pourtant, le gouvernement non démocratiquement, car le peuple ne le souhaite pas et il se garde bien de le consulter, a installé une soldatesque en Asie centrale. Paradoxalement, pour rétablir la démocratie. Pas très démocratique finalement.

Paris

S’y retrouver

13 septembre 2008

Le congrès socialistes s’annonce comme un imbroglio sans nom. Les alliances se font et ses défont aux grès des humeurs, des égo et, même des fois, des idées. Il est important de s’y retrouver. Pour cela, il faut utiliser M.Valls à bon escient. Tel un bon truffier, il est capable de dénicher le réactionnaire à des lieux. Bingo ! Le 12 septembre, il annonce son soutien à P.Moscovici. Grâce. On y voit un tantinet plus clair…

Paris

Gestion des coûts

13 septembre 2008

Chaque année la défense nationale recrute plus de 20 000 soldats dont plus 15 000 dans l’armée de terre. En 2008, l’éducation nationale est amputée de 13 500 postes, le même régime sera appliqué en 2009. Objectif : faire des économies.

Un vieil adage conservateur veut que « un curé équivaut à cents policiers ». Au train où vont les choses, et pour faire des économies, on va lancer une vaste opération de recrutement d’abbés. Elle commence en septembre 2008 avec l’arrivée d’un Père Noël teutons nommé Ratzinger, suivi comme son ombre par petit roquet aboyant à tort et à travers.

Paris

6 réflexions sur “Brèves

  1. Valls…A combien de temps? Valls supportera-t-il d’être dans le campa du perdant? Son soutien n’est pas définitif et je le vois bien finir par rallier Delanoë. C’est la même vision du socialisme. Celle qui est loin de nous.

    J'aime

  2. Salut Vogels’

    j’espère que tu vas bien. Au dernière nouvelle, Valls, qui soutient Mosco depuis juillet, ferait motion commune avec ce dernier… comme ce qui était prévu.
    Mais apparemment au PS, rien ne fonctionne jamais comme prévu, donc je ne peux malheureusement rien te confirmer.
    @+

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s